International
URL courte
4019
S'abonner

Commentant une nouvelle frappe meurtrière sur des civils yéménites, la coalition dirigée par Riyad a évoqué une «erreur technique».

La coalition dirigée par l'Arabie saoudite a reconnu avoir visé par «erreur» des civils lors d'un raid qui a fait 14 morts vendredi à Sanaa, au Yémen, informe l'Agence de presse saoudienne (SPA).

Cité par l'agence, le porte-parole de la coalition, le colonel Turki Al-Maliki, indique que l'enquête a révélé qu'une «erreur technique» était à l'origine des frappes meurtrières.

Et d'ajouter que la coalition «exprime sa profonde tristesse à cause de cet incident involontaire et accidentel» et présente «ses sincères condoléances aux proches des victimes».

Rappelons que 14 personnes, dont des enfants, ont été tuées mercredi dans un raid aérien de la coalition arabe sur la capitale yéménite Sanaa. Ce drame n'est pas un cas isolé: l'aviation de la coalition effectue régulièrement des frappes sur l'infrastructure civile, dont des écoles et des hôpitaux.
Ainsi, vendredi 4 août, l'aviation a bombardé un immeuble résidentiel et un véhicule dans la province yéménite de Sadah, dans le nord du pays, tuant au moins 12 civils, dont des enfants.

Depuis 2014, le Yémen est en proie à un conflit armé opposant les rebelles houthis et les militaires loyaux à l'ancien Président Ali Abdallah Saleh, aux forces gouvernementales et aux milices populaires soutenant le Président en exercice Abd Rabbo Mansour Hadi. Les rebelles contrôlent des territoires dans le nord du pays et la capitale Sanaa où ils ont installé leurs propres organes de pouvoir.

La coalition arabe effectue depuis mars 2015 des raids sur les zones contrôlées par les rebelles houthis. Le conflit au Yémen a fait plus de 6.600 morts, dont environ la moitié de civils, selon les Nations unies.

Lire aussi:

Au moins six morts dans une fusillade en Allemagne
Une Chinoise venant de Wuhan dupe les autorités françaises et entre à Paris avec de la fièvre
Une course-poursuite avec des lanceurs d’œufs vire au drame en Charente-Maritime
Tags:
victimes civiles, raid, coalition arabe, Sanaa, Yémen
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via FacebookCommenter via Sputnik