Ecoutez Radio Sputnik
    Bell V-22 Osprey du Corps des Marines

    Okinawa: les habitants ont plus peur des Osprey américains que des missiles nord-coréens

    © AFP 2019 SAUL LOEB
    International
    URL courte
    2150
    S'abonner

    La vue de la fumée et des flammes échappant d’un Bell V-22 Osprey atterri d’urgence au Japon a ravivé les peurs des habitants d’Okinawa. Un député du Parlement local a avoué à Sputnik que les vols de ces aéronefs américains insuffisamment testés les préoccupaient beaucoup plus que les tirs de missiles nord-coréens.

    La vidéo montrant la fumée et les flammes échappant d'un Bell V-22 Osprey atterri d'urgence a semé la peur à Okinawa où l'appareil est stationné, à tel point que l'Assemblée constituante de la préfecture a adopté une résolution de protestation contre la reprise de leurs vols depuis l'île.

    L'accident s'est produit peu après le crash, le 5 août, d'un Bell V-22 Osprey (stationné d'ailleurs sur la même base de Futenma) pendant des exercices au large de l'Australie.

    Dans ce contexte, le député du Parlement de la préfecture d'Okinawa, Kayo Sogi, a évoqué à Sputnik la réaction des parlementaires et des habitants locaux.

    Or, selon lui, les habitants d'Okinawa ont plusieurs fois exigé d'interdire les vols au-dessus de l'île de ces aéronefs qui n'avaient pas subi les tests requis.

    «Cependant les autorités japonaises et américaines font la sourde oreille», a déploré le député, précisant que le Parlement de la préfecture a répondu par l'adoption d'une résolution sur l'interdiction des vols d'aéronefs de ce type au-dessus d'Okinawa.

    Le député a également évoqué un autre problème préoccupant vivement les habitants du Japon ces derniers temps, à savoir le récent tir de missile nord-coréen au-dessus du pays.

    Il a noté que ce tir n'avait pas poussé les Japonais à soutenir la présence des forces américaines dans la région pour protéger leur pays contre la menace nord-coréenne.

    «La Corée du Nord continue les tests de missiles, mais il ne s'agit pas de frappes directes sur les habitants d'Okinawa. En adoptant notre résolution, nous n'établissons pas de lien entre les problèmes concernant la Corée du Nord et Okinawa. Nous voulons une seule chose: que les V-22 Osprey américains cessent de voler au-dessus de nos têtes», a conclu Kayo Sogi. 

    Tags:
    vols, protestations, V-22 Osprey, Australie, Okinawa, Japon
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik