International
URL courte
IXe sommet des BRICS à Xiamen (13)
7390
S'abonner

Dans une déclaration commune, les BRICS (Brésil, Russie, Inde, Chine et Afrique du sud), qui représentent 40% de la population mondiale, ont prôné la création d’un front unique pour faire face au terrorisme.

Les chefs d'État des BRICS, réunis actuellement à Xiamen en Chine, ont appelé la communauté internationale à créer une «large coalition internationale antiterroriste», estimant que le rôle de coordinateur en la matière devait revenir à l'Onu.

Soulignant dans une déclaration commune la nécessité de mener la lutte antiterroriste dans le respect du droit international, les dirigeants brésilien, russe, indien, chinois et sud-africain se sont engagés à «empêcher la propagation des idées terroristes et à lutter contre les sources de financement du terrorisme».

Le projet d'un front antiterroriste avait été évoqué par Vladimir Poutine dans un article rédigé à l'approche du sommet des BRICS. Constatant les progrès faits en Syrie, le chef de l'État avait appelé la communauté internationale à s'engager davantage dans la lutte antiterroriste. «La lutte antiterroriste en Syrie et dans les autres pays et régions doit être poursuivie. La Russie appelle, non pas en paroles mais en actes, à lancer la mise en place d'un large front antiterroriste basé sur le droit international et au sein duquel l'Onu aura un rôle central», écrivait le Président russe.

Dossier:
IXe sommet des BRICS à Xiamen (13)

Lire aussi:

«Scandale sanitaire»? Des enfants roms contaminés au plomb dans le Val-d’Oise
«Impensable d'avancer»: la France passe l’éponge sur l’accord de libre-échange entre l’UE et l’Australie
Macron demande pardon aux harkis, il est interrompu en plein discours - vidéo
«Le Pr Raoult est responsable de milliers de décès évitables dans les pays francophones», selon un microbiologiste belge
Tags:
BRICS, lutte antiterroriste
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook