Ecoutez Radio Sputnik
    Donald Trump

    Trump n'exclut pas une riposte militaire contre la Corée du Nord

    © AP Photo / Alex Brandon
    International
    URL courte
    45461

    Sur fond des derniers essais nord-coréens, le Président américain a déclaré que des mesures militaires contre Pyongyang n’étaient pas exclues, mais a pour autant souligné que cette option n’était pas privilégiée.

    Répondant aux questions des journalistes avant son déplacement dans le Dakota du Nord, Donald Trump a de nouveau évoqué la possibilité d'une riposte militaire face à la menace nord-coréenne.

    «Ce n'est pas une option privilégiée, mais nous allons voir ce qui se passera», a affirmé le dirigeant américain.

    Plus tôt dans la journée, M.Trump a évoqué le dossier nord-coréen lors d'une conversation téléphonique avec la chef du gouvernement britannique Theresa May. Selon lui, le temps de dialoguer avec la Corée du Nord est passé car ses dernières démarches poussent d'autres pays à se mobiliser.

    «Ils se sont accordés sur le fait que les dernières actions irresponsables [nord-coréennes, ndlr] ne font que renforcer la conviction de la communauté internationale de contrer la menace croissante émanant de Corée du Nord. Le Président Trump a souligné qu'actuellement il n'est pas temps de négocier avec cette dernière et a laissé comprendre qu'on considérait toutes les options [de riposte, ndlr] pour protéger les États-Unis et leurs alliés face à l'agression nord-coréenne», a annoncé la Maison-Blanche dans un communiqué à l'issue de la conversation.

    De même, M.Trump et Mme May ont convenu de «travailler toujours en étroite coopération pour exercer encore plus de pression diplomatique et économique sur la Corée du Nord, ainsi que d'appeler les autres à leur emboîter le pas», est-il d'ailleurs indiqué.

    Le dirigeant américain a également eu un entretien téléphonique avec son homologue chinois Xi Jinping. Les deux chefs d'État se sont accordés sur le renforcement des efforts conjoints afin de dénucléariser la péninsule nord-coréenne.

    La Corée du Nord a annoncé dimanche avoir mené l'essai souterrain d'une bombe à hydrogène destinée à un missile à longue portée, relate la télévision nord-coréenne. Qualifiant l'essai de «réussite totale», Pyongyang a également affirmé que sa bombe H pouvait être montée sur un missile.

    Le test a provoqué deux secousses de magnitude 6,3 et 4,6 respectivement. L'agence météorologique du Japon (JMA) a par la suite affirmé que celles-ci étaient d'une puissance au moins 10 fois supérieure à celle du dernier essai nucléaire nord-coréen mené l'an passé.

    Lire aussi:

    Moscou: sortir du «cercle vicieux» des sanctions contre Pyongyang
    Selon Pyongyang, les Sud-Coréens sont de la «chair à canon bon marché» pour les USA
    Poutine: l'hystérie militaire autour de Pyongyang lourde d'une catastrophe planétaire
    Tags:
    riposte, contre-mesures, tests nucléaires, Donald Trump, Corée du Nord, États-Unis
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik