Ecoutez Radio Sputnik
    Donald Trump

    Chicago déclarée zone «sans Trump»

    © AP Photo / Alex Brandon
    International
    URL courte
    6415
    S'abonner

    «C’est chez vous et vous n’avez rien à craindre»: c'est dans ces termes que le maire de Chicago a déclaré la ville «zone sans Trump», après que le Président américain a mis fin au programme Daca qui a permis à plus de 750.000 enfants migrants arrivés illégalement aux États-Unis de rester sur le territoire américain sans être expulsés.

    Dans un discours devant les élèves du lycée Chicago's Solorio Academy High School, le maire de Chicago Rahm Emmanuel a contesté la décision du Président américain d'annuler le programme Daca, qui avait permis à plus de 750.000 enfants, baptisés «Dreamers»  («Rêveurs» en anglais), arrivés illégalement aux États-Unis de rester sur le territoire américain sans être expulsés.

    «À tous les Dreamers qui sont ici dans cette salle et à Chicago: vous êtes bienvenus dans la ville de Chicago. C'est chez vous et vous n'avez rien à craindre», a-t-il déclaré, cité par The Independent.

    Il a ajouté: «Chicago, nos écoles, nos quartiers, notre ville, en ce qui concerne ce que le Président Trump a déclaré, sera une zone sans Trump. Vous n'avez rien à craindre. Et je veux que vous le sachiez et que vos familles le sachent. Et soyez assurés, je veux que vous alliez à l'école… et poursuivez vos rêves.»

    La lutte contre l'immigration clandestine était l'une des principales promesses de campagne de Donald Trump. Le 25 janvier, il a signé un décret sur la protection des frontières américaines prévoyant la construction d'un mur à la frontière avec le Mexique.

    Le 5 septembre, Donald Trump a mis fin au programme Daca adopté par son prédécesseur Barack Obama et qui avait permis à plus de 750.000 enfants arrivés illégalement aux Etats-Unis de rester sur le territoire américain sans être expulsés.

    Le programme en question a été mis en place par l'ex-locataire de la Maison-Blanche Barack Obama en 2012 et visait à protéger les immigrés ayant franchi la frontière américaine avant l'âge de 16 ans et âgés de moins de 31 ans au 15 juin 2012. Ces anciens migrants mineurs étaient en mesure de bénéficier d'un moratoire de deux ans sur leur expulsion et étaient éligibles pour un permis de travail.

    Lire aussi:

    Donald Trump a mis fin au programme Daca
    Trump compte expulser 750.000 enfants de migrants des USA
    Échec de l’abrogation de l’Obamacare: la réaction de Trump
    Tags:
    expulser, Donald Trump, Chicago, États-Unis
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik