International
URL courte
5110
S'abonner

Les autorités françaises se disent prêtes à examiner la proposition russe d’envoyer des forces de maintien de la paix dans le Donbass et tenteront de la coordonner avec les accords de Minsk, a déclaré vendredi le chef de la diplomatie française Jean-Yves Le Drian lors d'une conférence de presse à Moscou.

Lors d'une conférence de presse menée conjointement avec son homologue russe Sergueï Lavrov, le ministre français des Affaires étrangères Jean-Yves Le Drian a assuré que la partie française examinerait la proposition russe d'envoyer des forces de maintien de la paix dans le Donbass et tâcherait de coordonner cette initiative avec les accords de Minsk.

Le ministre français a en outre avoué qu'il était très intéressé par l'initiative.  

Le chef de la diplomatie russe Sergueï Lavrov a lui aussi évoqué la proposition de Moscou concernant le Donbass. Selon lui, c'est à Kiev, Lougansk et Donetsk de définir les contours de cette mission et la composition du groupe auquel elle sera confiée.

Le ministre russe des Affaires étrangères Sergueï Lavrov a rencontré ce vendredi 8 septembre le chef de la diplomatie française, Jean-Yves Le Drian, à Moscou pour aborder des questions d'actualité.

La proposition russe sur l'introduction de forces de maintien de la paix a également été approuvée par les représentants du Donbass. La république autoproclamée de Lougansk et la république autoproclamée de Donetsk souscrivent à la proposition de la partie russe de déployer des forces de maintien de la paix de l'Onu dans l'est de l'Ukraine, a annoncé Boris Gryzlov, représentant russe dans le groupe de contact sur l'Ukraine.

Le Président Vladimir Poutine avait précédemment déclaré qu'il soutenait l'idée de dépêcher en Ukraine des forces de maintien de la paix pouvant assurer la sécurité de la mission de l'OSCE dans la région. Il a également noté que cette décision devrait être prise par le Conseil de sécurité de l'Onu. Toutefois, a-t-il fait remarquer, ces forces devront être uniquement chargées d'assurer la sécurité des observateurs de l'OSCE et déployées sur la ligne de démarcation et nulle part ailleurs. Vladimir Poutine a ajouté que la décision appropriée ne devait être prise qu'avec l'établissement d'un contact direct avec les représentants de la République populaire de Donetsk (RPD) et de la République populaire de Lougansk (RPL). Il a précisé qu'il demanderait à son ministère des Affaires étrangères de déposer une résolution en ce sens à l'Onu.

Les autorités ukrainiennes ont lancé en avril 2014 une opération militaire contre les républiques autoproclamées de Donetsk et de Lougansk. Selon les dernières données de l'Onu, le conflit a fait environ 10.000 victimes.

Lire aussi:

Un premier Français meurt du coronavirus à Paris
Coronavirus: l’épidémie fait monter le cours de l’or et «la banque centrale américaine ne le veut pas»
Un grand requin blanc filmé au plus près par deux pêcheurs insouciants – vidéo
Deux militaires turcs tués dans une frappe à Idlib, 114 cibles syriennes éliminées dans une contre-attaque
Tags:
proposition, maintien de la paix, Jean-Yves Le Drian, Sergueï Lavrov, France, Russie, Donbass
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook