International
URL courte
9295
S'abonner

Alors que les Nord-Coréens célèbrent en grande pompe l’anniversaire de la création de leur république, Tokyo appréhende de nouveaux essais… Et l’expérience de l’année passée ne fait qu'alimenter ces craintes.

Ce samedi de fête nationale en Corée du Nord risque d'être marqué par un nouveau tir de missile, redoute le ministère japonais de la Défense, qui appuie ses craintes en rappelant l'expérience de l'année dernière.

«Sur La base des actions et des propos tenus par la Corée du Nord, il est impossible d'exclure cette possibilité. Il est certainement important de rester vigilant tous les jours, cependant le 9 septembre dernier, Pyongyang a effectué un essai nucléaire», a indiqué le ministre japonais de la Défense Itsunori Onodera.

La Corée du Nord a célébré samedi l'anniversaire de la fondation de la nation avec des appels à renforcer son potentiel militaire nucléaire, défiant les menaces de nouvelles sanctions internationales.

Lors du même anniversaire l'année dernière, le 9 septembre 2016, Pyongyang avait procédé à son cinquième essai nucléaire.

Le sixième essai nucléaire a été réalisé il y a une semaine. Pyongyang a déclaré qu'il s'agissait d'une bombe à hydrogène ou bombe H miniaturisée apte à être placée sur un ICBM. Suite au test, la Corée du Sud a enregistré une activité suspecte sur le territoire de son voisin du Nord, affirmant que de nouveaux tirs de missile auraient lieu prochainement.

Lire aussi:

Une rixe d’une rare violence filmée en pleine rue à Fleury-Mérogis – vidéo
Une «cause extérieure»: le capitaine qui a transporté le nitrate d'ammonium parti en fumée à Beyrouth s’exprime
Après le Covid-19, la Chine voit ressurgir un virus mortel transmis par les tiques
Tags:
tir de missiles, Corée du Nord, Japon
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook