Ecoutez Radio Sputnik
    Des drapeaux britannique et européen à Londres

    Grande-Bretagne: les expulsions de citoyens européens en hausse suite au Brexit

    © REUTERS / Stefan Wermuth
    International
    URL courte
    Négociations sur le Brexit (2017) (148)
    13136
    S'abonner

    Le nombre de citoyens européens que le gouvernement britannique expulse du Royaume-Uni a quintuplé depuis 2010 dans la foulée du référendum sur le Brexit, bien que Londres se soit engagé à «protéger les droits des résidents».

    D'après une analyse des données gouvernementales officielles, l'expulsion de citoyens européens depuis la Grande-Bretagne a augmenté de 26% au cours des premiers trois mois de 2017 par rapport à la période correspondante de l'année passée, relate le journal The Independent.

    Aussi, environ 5.000 citoyens européens ont été expulsés du Royaume-Uni au cours des derniers douze mois, ce qui correspond au niveau le plus élevé depuis le début de l'enregistrement actuel. Le taux d'expulsions a ainsi quintuplé depuis l'an 2010, souligne le quotidien.

    La question du statut des 3,2 millions d'Européens qui vivent outre-Manche et du million de Britanniques installés dans le reste de l'UE est au cœur des négociations de divorce entre Londres et Bruxelles.

    En juin, la Première ministre Theresa May avait présenté un projet pour régler le statut post-Brexit des Européens installés au Royaume-Uni.

    Elle avait promis que personne ne serait expulsé du pays sitôt prononcé le divorce avec l'UE, prévu en mars 2019, et que Londres offrirait aux citoyens européens des possibilités de régulariser leur statut pour pouvoir rester au Royaume-Uni.

    Après la décision du Royaume-Uni de sortir de l'Union européenne adoptée lors du référendum de juin 2016, les opposants au Brexit avaient organisé des meetings de masse et des manifestations dans la capitale britannique pour appeler les autorités à renoncer à le mettre en œuvre. Cependant, le gouvernement britannique avait plusieurs fois déclaré que le Brexit aurait lieu malgré tout.

    Dossier:
    Négociations sur le Brexit (2017) (148)
    Tags:
    expulsions, Europe, Royaume-Uni
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik