International
URL courte
29426
S'abonner

La sixième bombe atomique testée par la Corée du Nord pourrait être deux fois plus puissante qu’estimé auparavant, ce qui correspondrait à 17 fois la bombe larguée sur Hiroshima.

L'explosion de la bombe nord-coréenne ayant lieu le 3 septembre aurait dégagé une énergie de près de 250 kilotonnes, à la place des 120 calculées auparavant, ont déclaré les analystes Frank Pabian, Joseph Bermudez Jr. and Jack Liu, dans un article relayé par le site d'information 38 North, de l'Université Johns-Hopkins à Washington.

Selon la publication, cela représenterait une puissance plus de 17 fois supérieure à celle de Little Boy, la bombe atomique américaine qui avait rasé Hiroshima en 1945.

Pyongyang a procédé le 3 septembre à son sixième essai nucléaire. Il a déclaré qu'il s'agissait d'une bombe à hydrogène ou bombe H miniaturisée, apte à être placée sur un missile balistique intercontinental (ICBM). En juillet, il a aussi effectué deux tirs d'ICBM. Ces activités nucléaires et balistiques contreviennent aux résolutions de l'Onu, qui a déjà infligé sept trains de sanctions à Pyongyang.

Le Président américain, Donald Trump, a déclaré que Washington était prêt à utiliser «tous les moyens» pour protéger son pays et ses alliés, y compris l'arme nucléaire. Séoul a fermement condamné ces essais, alors que Tokyo les a qualifiés de «défi lancé à la communauté internationale».

Lire aussi:

La résolution du CS de l'Onu sur Pyongyang est révisée selon les exigences de Moscou
Pyongyang: les USA «obsédés» par le nucléaire nord-coréen «qui a atteint son stade final»
Washington affirme ne pas chercher la guerre avec Pyongyang
Tags:
tests nucléaires, bombe atomique, Donald Trump, Kim Jong-un, Hiroshima, Corée du Nord, États-Unis
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook