Ecoutez Radio Sputnik
    Damas

    Syrie: les USA accusent Moscou car «les événements ne suivent pas leur scénario»

    © Sputnik. Ilya Pitalev
    International
    URL courte
    88117221680

    Accusant la Russie d’avoir bombardé les FDS près de Deir ez-Zor, les États-Unis ne peuvent pas accepter que les forces gouvernementales syriennes soutenues par l'armée russe «aient dépassé les forces alliées et aient atteint les premières le point stratégiquement important de Deir ez-Zor», estime le sénateur russe Frantz Klintsevitch.

    Le sénateur russe Frantz Klintsevitch a qualifié d'infondées les allégations du Pentagone selon lesquelles Moscou aurait bombardé près de Deir ez-Zor les Forces démocratiques syriennes (FDS) soutenues par les États-Unis.

    Comme l'estime le sénateur, les États-Unis ne peuvent pas accepter que les forces gouvernementales syriennes soutenues par l'armée russe «aient dépassé les forces alliées et aient atteint les premières le point stratégiquement important de Deir ez-Zor, prenant la ville sous son contrôle».

    «Ces accusations infondées à l'encontre des forces aérospatiales russes de la part de la coalition internationale dirigée par les États-Unis prouvent pour une énième fois que les événements en Syrie ne suivent pas son scénario de [la coalition]», a écrit Frantz Klintsevitch sur Facebook.

    Les Forces démocratiques syriennes (FDS), soutenues par les États-Unis ont accusé samedi l'aviation russe de les avoir bombardées dans l'est de la Syrie.

    Le ministère russe de la Défense a dénoncé les allégations du Pentagone, affirmant que Washington avait été prévenu à l'avance.

    Le porte-parole du ministère russe de la Défense, Igor Konachenkov, a également indiqué que «les avions russes ne portaient des frappes chirurgicales que contre les cibles dans les zones contrôlées par Daech qui étaient confirmées par la reconnaissance et par les nombreux canaux d'information».

    Le 5 septembre, les forces syriennes ont brisé le siège de Deir ez-Zor et sont entrées dans sa partie nord. Le blocus de la base aérienne de Deir ez-Zor a été brisé quatre jours plus tard par des unités syriennes placées sous le commandement des généraux Issam Zahreddine et Souheil al-Hassan.

    Grâce au soutien de l'aviation et de l'artillerie, l'armée est parvenue à reprendre plusieurs hauteurs, mettre hors d'usage des équipements des terroristes de Daech et détruire certaines de leurs positions fortifiées.

    Lire aussi:

    Voici comment Deir ez-Zor libérée des terroristes renaît grâce à la Russie
    L’armée syrienne coupe la principale voie d’approvisionnement de Daech à Deir ez-Zor
    Deux nouveaux quartiers de Deir ez-Zor repassent sous contrôle de l’armée
    Tags:
    Forces démocratiques syriennes, Deir ez-Zor, Syrie, États-Unis, Russie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik