International
URL courte
11570
S'abonner

Après que les forces syriennes, soutenues par l’armée russe, ont repris le contrôle de la petite ville d'Ouqayrabat, le lieutenant-général Alexandre Lapine a exposé les tactique utilisées lors de l'opération, ainsi que les détails de la destruction des usines de chars kamikazes.

Les forces aérospatiales russes ont détruit trois usines destinées à fabriquer des chars kamikazes dans la banlieue d'Ouqayrabat. L'explosion d'un seul de ces engins est capable d'exterminer tout ce qui est vivant à une distance de 300 m à la ronde. Le commandant des Forces russes en Syrie, le lieutenant-général Alexandre Lapine, a raconté les détails de l'opération.

«Que signifie-t-on par char kamikaze? C'est, dans la plupart des cas, un char T-55 et T-62. Dans l'aile de combat de la tourelle, on y a déposé des mines antichars, de tolite ou de nitrate d'ammonium», explique le commandant des Forces russes en Syrie, le lieutenant-général Alexandre Lapine.

Poursuivant leur offensive dans la région d'Ouqayrabat, dans le gouvernorat de Hama, les troupes syriennes, épaulées par l'aviation russe, ont surmonté une barrière de dizaines de chars kamikazes. Les terroristes ont également érigé un système de défense à plusieurs niveaux dans la ville: bunkers, abris, tunnels. Les militaires syriens et russes ont été forcés d'expulser les terroristes de pratiquement chaque maison.

«Ici, nous avons utilisé de nouvelles méthodes pour conduire les opérations. Une destruction massive a été infligée par les Troupes aérospatiales russes. Trois frappes d'encerclement ont été réalisées, permettant de diviser l'ensemble de l'adversaire et de supprimer le reste des djihadistes dans les quartiers sud de la ville.», a expliqué Alexandre Lapine.

Les troupes syriennes poursuivent leur offensive dans la région d'Ouqayrabat. Soutenue par l'aviation russe, l'armée gouvernementale a libéré en une semaine huit nouvelles localités, divisant ainsi les détachements de Daech qui contrôlent toujours la zone, a fait savoir le commandant des forces russes en Syrie, le lieutenant général Alexandre Lapine.

Libérée début septembre par les troupes gouvernementales, la ville d'Ouqayrabat constitue un nœud de transport et revêt une importance stratégique pour l'armée. Tenue pendant plusieurs années par les djihadistes, elle servait à Daech de bastion, mais actuellement, les voies d'acheminement de munitions et de moyens matériels sont coupées.

Lire aussi:

L'ancien ministre Éric Raoult est mort
Sans assimilation, le risque «d’une guerre de tous contre tous»? – vidéo
Il était «mal informé»: Thierry Breton tacle Renaud Muselier après sa précommande de Spoutnik V
Tags:
char, T-62, T-55, Daech, Alexandre Lapine, Ouqayrabat, Syrie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook