International
URL courte
15419
S'abonner

L’ex-Président géorgien Mikhaïl Saakachvili affirme que l’administration du Président ukrainien Piotr Porochenko possède un entrepôt rempli d’argent liquide.

Mikhaïl Saakachvili, ex-Président géorgien et ancien gouverneur de la région d'Odessa, a dénoncé la corruption au sein de l'équipe du Président ukrainien Piotr Porochenko lors d'un briefing devant le bâtiment de l'administration ukrainienne.

«Ils [membres de l'administration ukrainienne] ont toujours détourné des fonds et continueront à le faire. Ils ont un entrepôt entier, au rez-de-chaussée, plein de liquide. Ici, dans ce bâtiment», a-t-il déclaré en pointant le bâtiment de l'administration.

«Quand vous le visiterez la prochaine fois, demandez juste. C'est un secret de Polichinelle».

Le briefing s'est déroulé avec des mesures de sécurité renforcées. Près d'une centaine de policiers ont bloqué la rue.

M. Saakachvili a auparavant déclaré, lors d'un meeting à Lvov (ouest de l'Ukraine), que la police ukrainienne avait volé son passeport. Ainsi, selon lui, il ne peut désormais plus contester la décision selon laquelle il aurait été déchu de sa nationalité ukrainienne.

Néanmoins, l'ex-Président géorgien a signé un appel adressé au Président Porochenko et lui a demandé de fournir tous les documents nécessaires pour qu'il puisse ensuite saisir le tribunal.

En outre, l'homme politique a souligné qu'il n'était pas en conflit avec le numéro un ukrainien.

«Nous n'avons pas de problèmes avec Porochenko en particulier, il est juste une partie du système qui tue l'Ukraine», a-t-il conclu.

Le 10 septembre, entouré de ses partisans, l'ex-Président géorgien et ancien gouverneur de la région d'Odessa, Mikhaïl Saakachvili, a réussi à pénétrer sur le sol ukrainien au point de passage de Cheguini, à la frontière avec la Pologne.

Rappelons qu'il a récemment été déchu de sa nationalité ukrainienne et plus tôt encore avait été privé de son passeport géorgien. Il avait exprimé à plusieurs reprises son intention de retourner en Ukraine, soulignant que Kiev n'avait aucune raison de lui interdire son territoire.

De son côté, la police de la région de Lvov, en Ukraine, a déjà ouverts deux affaires pénales: sur la «percée» de la frontière et la résistance aux forces de l'ordre en service.

Lire aussi:

Valéry Giscard d'Estaing mort des suites du Covid-19
Une syndicaliste policière s’en prend en direct au patron de BFM TV, accusant la chaîne de «mensonge»
Télétravail, une bombe à retardement pour la compétitivité économique des entreprises françaises?
Tags:
corruption, argent liquide, Mikhaïl Saakachvili, Petro Porochenko, Kiev, Ukraine
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook