Ecoutez Radio Sputnik
    Vladimir Poutine

    Le Kremlin commente le sondage sur un candidat inexistant au poste de Président russe

    © Sputnik . Aleksey Nikolskyi
    International
    URL courte
    10180

    Le porte-parole du Kremlin Dmitri Peskov a commenté les résultats du sondage-expérience effectué par le Centre analytique russe Levada qui avait montré que 18% des Russes étaient prêts à voter, lors de la prochaine élection présidentielle, pour un candidat inexistant qui jouirait du soutien de Vladimir Poutine.

    Pour éclairer de quelle façon l'autorité de Vladimir Poutine peut influencer les préférences électorales de la population lors de l'élection présidentielle qui se tiendra en Russie en 2018, le Centre analytique russe Levada a mené une enquête qui a montré que près de 18% des citoyens russes étaient prêts à voter à l'élection présidentielle pour un candidat inexistant dans le cas où il serait soutenu par Vladimir Poutine.

    La sociologue du Centre Karina Pipia a expliqué que ces résultats montraient que les deux tiers des Russes étaient indépendants dans leur choix.

    «Les deux tiers des Russes qui ne sont pas prêts à voter pour ce candidat sont résistants à la pression majoritaire et les représentations collectives n'ont pas d'impact significatif sur leur opinion», a-t-elle souligné.

    Selon le porte-parole du Kremlin Dmitri Peskov, le sondage témoigne de la confiance que Vladimir Poutine inspire à son peuple.

    «Compte tenu de toutes les inexactitudes et des restrictions propres aux études sociologiques, on ne peut dire qu'une seule chose: le chef de l'État russe et sa politique en matière de ressources humaines jouissent de la confiance absolue de la population», a-t-il déclaré aux journalistes.

    Plus tôt, le quotidien russe Vedomosti avait publié les résultats d'un sondage selon lequel environ 18% des Russes sont prêts à voter pour le candidat inexistant Andreï Semenov, qui aurait été soutenu par Vladimir Poutine. Le sondage avec la question-piège a été mené pour connaître l'opinion publique sur un éventuel successeur au Président russe.

    Lire aussi:

    Un sondage dévoile combien de Russes voteraient Poutine
    À six jours de la présidentielle russe, qui arrive en tête d’un «anti-classement»?
    Trump a peur de Poutine? Moscou donne son point de vue
    Tags:
    élection présidentielle, Centre d'analyse indépendant Levada, Dmitri Peskov, Vladimir Poutine, Russie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik