Ecoutez Radio Sputnik
    Donald Trump

    Donald Trump durcit les sanctions US contre la Corée du Nord

    © AP Photo / Alex Brandon
    International
    URL courte
    Tir du missile nord-coréen du 15 septembre 2017 (14)
    42337
    S'abonner

    La Corée du Nord, qui a récemment effectué son 6e test nucléaire, se voit imposer de nouvelles sanctions US suite à l'adoption par le Conseil de sécurité de l'Onu d'une résolution sur les sanctions contre Pyongyang. Selon le Président Donald Trump, ce décret est destiné à priver le programme militaire nord-coréen de sources de financement.

    Les États-Unis durcissent les sanctions contre la Corée du Nord, a déclaré jeudi le Président Donald Trump avant une rencontre avec le Président sud-coréen Moon Jae-in et le Premier ministre japonais Shinzo Abe.

    «Le décret que je viens de signer vise les compagnies de messageries maritimes et les chaînes de commerce nord-coréennes importantes. La Corée du Nord a trop longtemps profité du programme financier mondial pour financer ses programmes nucléaire et balistique», a indiqué M.Trump.

    Selon le chef de l'État, ce décret sur les sanctions est appelé à mettre fin au financement du programme militaire de Pyongyang. Ce document permettra au département du Trésor (ministère américain des Finances) de sanctionner les banques étrangères qui font des affaires ou participent à des transactions avec la Corée du Nord.

    M.Trump a appelé les «pays responsables» à respecter les sanctions de l'Onu et à imposer leurs propres restrictions financières à la Corée du Nord, en s'inspirant de celles mises en place par les États-Unis.

    Selon lui, la Banque centrale de Chine a ordonné aux banques chinoises de cesser toutes relations avec Pyongyang.

    «La Banque centrale de Chine a ordonné jeudi aux autres banques du pays — la Chine dispose d'un système bancaire important — d'arrêter immédiatement leurs projets conjoints lancés avec la Corée du Nord», a indiqué le dirigeant américain avant de remercier le Président chinois Xi Jinping pour cette décision surprise.

    Dans le même temps, le Président Trump n'exclut pas la possibilité d'un dialogue avec Pyongyang.

    «Pourquoi pas?», a-t-il indiqué.

    La Corée du Nord fait actuellement l'objet du plus dur régime de sanctions au monde, qui comprend un embargo sur le commerce des armes, sur les livraisons de combustible pour avions en Corée du Nord et sur l'achat de charbon, d'acier, de fruits de mer et d'autres produits nord-coréens.

    Le Conseil de sécurité de l'Onu a adopté le 12 septembre une résolution durcissant les sanctions contre Pyongyang suite au sixième test nucléaire nord-coréen. Proposé par les États-Unis, le texte a été appuyé par tous les membres du Conseil de sécurité dont la Russie et la Chine. La résolution interdit l'achat des produits textiles nord-coréens et les exportations de condensats de gaz vers la Corée du Nord. Par ailleurs, le Conseil de sécurité a imposé des restrictions sur les exportations de pétrole brut et de ses dérivés vers la Corée du Nord, qui ne pourra en recevoir que 500.000 barils entre le 1er octobre et le 31 décembre 2017 puis 2 millions de barils par an à partir de 2018.

    Dossier:
    Tir du missile nord-coréen du 15 septembre 2017 (14)
    Tags:
    sanctions, Xi Jinping, Moon Jae-in, Shinzo Abe, Donald Trump, Chine, Corée du Sud, Japon, Corée du Nord, États-Unis
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik