International
URL courte
67524
S'abonner

Les essais nucléaires de Pyongyang au-dessus de l’océan Pacifique provoqueraient des précipitations radioactives qui tomberont probablement au Japon mais pourraient également atteindre tous les continents, a déclaré à Sputnik le directeur du programme climatique du Fonds mondial pour la nature en Russie, Alexeï Kokorine.

Le directeur du programme climatique du Fonds mondial pour la nature (WWF) en Russie, Alexeï Kokorine, a évoqué pour Sputnik les éventuelles conséquences des essais nucléaires nord-coréens au-dessus de l'océan Pacifique.

«Des précipitations radioactives pourraient tomber sur tous les continents mais, avant tout, sur le Japon et dans la mer du Japon puisque la majorité de masses aériennes se dirigent d'ouest en est», a-t-il expliqué.

D'après lui, la radiation pourrait apparaître dans les lieux les plus inattendus, phénomène qui dépendra davantage de la rose des vents et de la direction des courants.

«La radiation survolera le monde entier, tout l'hémisphère nord, avant d'atteindre l'hémisphère sud par le transport atmosphérique. Nous pouvons penser à Tchernobyl: même s'il n'y a pas eu d'explosion nucléaire, les précipitations, quoi que légèrement radioactives, ont été ressenties presque partout dans le monde», a-t-il conclu.

Ripostant aux déclarations du Président américain Donald Trump, qui avait promis de «détruire totalement» la Corée du Nord si cette dernière menaçait les États-Unis, Pyongyang a récemment évoqué la possibilité d'effectuer un essai de bombe H d'une puissance «sans précédent» dans l'océan Pacifique.

Lors de son premier discours devant l'Assemblée générale de l'Onu mardi, Donald Trump a menacé de «détruire totalement» la Corée du Nord, affublant son dirigeant Kim Jong-un du surnom de «Rocket Man» («l'homme-fusée»), «embarqué dans une mission-suicide pour lui et son régime».

En réponse aux déclarations de M. Trump, Pyongyang a pour sa part évoqué la possibilité de procéder à l'essai d'une bombe H d'une puissance sans précédent dans l'océan Pacifique. Par la suite, le chef de la Maison-Blanche a promis via son compte Twitter de mettre le dirigeant nord-coréen Kim Jong-un à l'épreuve «comme jamais», tout en le traitant de «forcené».

Lire aussi:

Une rixe d’une rare violence filmée en pleine rue à Fleury-Mérogis – vidéo
Après le Covid-19, la Chine voit ressurgir un virus mortel transmis par les tiques
Une «cause extérieure»: le capitaine qui a transporté le nitrate d'ammonium parti en fumée à Beyrouth s’exprime
Un prévisionniste qui ne s'est jamais trompé donne ses pronostics pour la présidentielle US
Tags:
radiation, explosion, bombe à hydrogène, tests nucléaires, WWF, Kim Jong-un, Donald Trump, Alexandre Kokorine, océan Pacifique, Corée du Nord, Japon, États-Unis
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook