International
URL courte
Libération de la ville de Deir ez-Zor (105)
7460
S'abonner

La chaussée reliant la ville syrienne de Deir ez-Zor à Palmyre reste sous le contrôle de l’armée syrienne malgré une importante offensive lancée par les terroristes de Daech le 28 septembre.

Les troupes gouvernementales syriennes et leurs alliés ont repoussé vendredi une attaque d’envergure des terroristes de Daech contre la route reliant Palmyre à la ville de Deir ez-Zor, ont annoncé des représentants du mouvement Hezbollah cités par les médias.

«L’armée syrienne et ses alliés ont un contrôle total sur la chaussée reliant Deir ez-Zor à Palmyre après avoir repoussé une grande offensive. La circulation sur la chaussée est possible dans les deux sens, en direction et en provenance de Deir ez-Zor», a annoncé l’agence Reuters.

Les autorités syriennes avaient précédemment annoncé que la ville de Deir ez-Zor serait complètement libérée d’ici quelques semaines. Vendredi, l’armée syrienne a lancé une offensive sur Huweija Sakar, localité située au sud-est de la ville qui revêt une grande importance stratégique. L’artillerie et les avions syriens et russes frappent les positions de Daech dans cette ville.

Il y a quelques jours, l'armée syrienne et les Forces de défense nationale (Quwat ad-Difa'a al-Watani), un groupe paramilitaire formé par le gouvernement syrien et l'Iran, sont entrées à Deir ez-Zor. Mais les djihadistes ont fait sauter des dizaines de voitures piégées et ont forcé l'armée à partiellement battre en retraite.

Dossier:
Libération de la ville de Deir ez-Zor (105)

Lire aussi:

Ce que l’on sait du conducteur de la voiture folle qui a fait 52 blessés en Allemagne
Un garçon de 12 ans laisse son chiot sur le seuil d'un refuge avec une note déchirante - photos
Les photos d’un chat-garou affolent la toile - photos
Expulsée d’un sauna à cause de son maillot de bain jugé «inapproprié», elle soupçonne une autre raison – photo
Tags:
Forces de défense nationale (Quwat ad-Difa'a al-Watani), armée gouvernementale syrienne, Hezbollah, Deir ez-Zor, Palmyre, Syrie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook