International
URL courte
43960
S'abonner

À la mi-octobre, le Pentagone enverra un groupe aéronaval vers les côtes est de la Corée du Nord, selon un fonctionnaire du ministère sud-coréen de la Défense.

Un fonctionnaire de la Défense sud-coréenne a annoncé, sous couvert d'anonymat, qu'à la mi-octobre un groupe aéronaval de la marine américaine conduit par le porte-avions USS Ronald Reagan participerait à des manœuvres conjointes américano-sud-coréennes au large des côtes est de la Corée du Nord.

«Des consultations sont en cours avec les États-Unis relatives au plan d'action du groupe aéronaval conduit par le porte-avions nucléaire Ronald Reagan en mer Orientale (du Japon), aux environs du 15 octobre», a confié le militaire sud-coréen.

Le porte-avions USS Ronald Reagan doit être accompagné de plusieurs bâtiments de guerre de la base navale de Yokosuka au Japon, notamment d'un croiseur lance-missiles, d'un destroyer équipé du système Aegis, capable d'abattre tout missile balistique nord-coréen, et d'un sous-marin armé de missiles de croisière Tomahawk.

Pendant les manœuvres, les navires américains et sud-coréens auront au programme la détection des lancements de missiles nord-coréens, le suivi de la trajectoire des missiles et leur interception.

Un porte-parole du Commandement américain en République de Corée a annoncé que la date définitive de l'arrivée du porte-avions Ronald Reagan n'était pas encore établie.

«Le plus probable, c'est qu'il participera aux exercices le 20 octobre. Un planning définitif n'est pas encore établi, tout dépendra de la situation. En outre, une escale dans le port sud-coréen de Busan est prévue», a annoncé le militaire américain.

Les médias sud-coréens signalent que les exercices se dérouleront sur fond d'une extrême escalade de tensions sur la péninsule coréenne, suite aux récents essais nucléaires et balistiques en Corée du Nord.

Dans le même temps, les États-Unis et la Corée du Sud ont organisé pour la première fois des exercices conjoints de défense antiaérienne rapprochée sur la péninsule coréenne. La date des exercices et le nombre total de militaires engagés n'ont pas été précisés.

Pyongyang a récemment déclaré avoir achevé les préparatifs d'une frappe contre l'île de Guam, située dans l'océan Pacifique, qui abrite la base aérienne américaine d'Andersen et la base navale Apra Harbor.

Les autorités américaines ont, quant à elles, répondu par une démonstration de force. Des bombardiers US ont survolé une partie de la côte orientale de la Corée du Nord pour montrer que Washington dispose «de nombreuses options militaires».

Lire aussi:

Ce ne sont pas les dinars libyens qui sont «faux» mais les dires des USA: Moscou réagit aux accusations de Washington
Les violences urbaines s'étendent, et avec elles les territoires perdus de la République?
Mort de George Floyd: le gouverneur du Minnesota annonce la mobilisation totale de la Garde nationale
«Cent fois pire»: un nouveau virus prédit pour l’humanité
Tags:
exercices navals, USS Ronald Reagan, Corée du Sud, Corée du Nord, États-Unis
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook