International
URL courte
La Catalogne après le référendum d’autodétermination (62)
112215
S'abonner

Le chef de l'exécutif catalan Carles Puigdemond a affirmé mardi, devant le parlement de la communauté autonome, que le 1er octobre les Catalans ont dit oui à l’indépendance et que la Catalogne devait devenir un Etat indépendant. Toutefois, il a proposé de suspendre la déclaration d'indépendance pour discuter avec les autorités espagnoles.

La Catalogne doit proclamer son indépendance, a déclaré mardi le chef de l'exécutif catalan Carles Puigdemont s'exprimant lors d'une séance plénière du parlement de la communauté autonome.

«La Catalogne a gagné le droit d'être un État indépendant, d'être écouté et respecté. Être écouté, c'est possible, on l'a vu ces dernières semaines. Le "oui" à l'indépendance a gagné par majorité absolue. Le seul langage que les urnes comprennent c'est le "oui" à l'indépendance», a indiqué M.Puigdemont.

​Il a proposé de «suspendre» la déclaration d'indépendance pour créer des conditions favorables pour un dialogue avec Madrid.

«Le gouvernement catalan et moi-même proposons au Parlement la suspension de la déclaration d'indépendance pour qu'un dialogue puisse être lancé dans les semaines à venir», a noté Carles Puigdemont.

Il était initialement prévu que le leader catalan appellerait le parlement à proclamer l'indépendance de la communauté autonome en s'appuyant sur le résultat du référendum du 1er octobre dernier.

M.Puigdemont avait promis le 8 octobre dernier de promulguer la loi sur l'indépendance de la communauté autonome dont les habitants se sont rendus aux urnes le 1er octobre pour s'exprimer sur l'autodétermination de leur région.

Le parlement a été placé sous sécurité maximale. Des dizaines de fourgons de police entourent le bâtiment survolé par un hélicoptère des Mossos d'Esquadra, la police catalane.

Le scrutin du 1er octobre a été émaillé de violents heurts entre les participants au référendum et la police espagnole. Le taux de participation a atteint 43,03%. Le gouvernement catalan a annoncé le 6 octobre que 90,13% des votants s'étaient prononcés en faveur de l'indépendance.

Le gouvernement espagnol, conduit par le conservateur Mariano Rajoy, affirme que le référendum tenu en Catalogne est nul et non avenu et que la déclaration d'indépendance unilatérale qui en découlerait n'aurait aucune valeur. La volonté des autorités catalanes de proclamer l'indépendance a provoqué la pire crise en Espagne depuis le coup d'Etat manqué de février 1981.

Les responsables européens ont averti les dirigeants catalans qu'en cas d'indépendance la Catalogne serait automatiquement exclue de l'Union européenne.

Dossier:
La Catalogne après le référendum d’autodétermination (62)

Lire aussi:

«Vivre le naufrage»: Michel Onfray prédit le déclin de la société française
«Je commence à vraiment comprendre les Français»: agacé, Laurent Delahousse recadre Schiappa et Faure - vidéo
Des bandes de banlieue profitent de soirées «Projet X» à Paris pour tabasser et racketter les fêtards – vidéo choc
La Chine annonce la découverte de deux gigantesques gisements de pétrole et de gaz
Tags:
indépendance, parlement catalan, Carles Puigdemont, Catalogne, Espagne
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook