International
URL courte
Kirkouk, territoire disputé entre Bagdad et Erbil (13)
238
S'abonner

Selon une source au sein des forces de sécurité du Kurdistan irakien, des unités peshmerga doivent prévenir l'avancée des forces fédérales qui sont entrées dans la région lundi matin.

Le déploiement des forces peshmerga dans la province irakienne de Kirkouk est lié à la reprise de plusieurs localités, dont Hawija, aux djihadistes de Daech, a annoncé à Sputnik le secrétaire général du ministère des peshmerga Jabar al Yawir.

Selon lui, il n'existe actuellement aucun lien de coordination entre les peshmerga déployés dans la région et les forces fédérales irakiennes en raison des «divergences» dans les rapports entre Bagdad et Erbil.

Dans le même temps, une source au sein des forces de sécurité du Kurdistan irakien contacté par Sputnik a fait savoir que les unités de peshmerga envoyées dans quatre districts de la province de Kirkouk devaient prévenir l'avancée des forces fédérales qui étaient entrées dans la région lundi matin.

D'après le représentant du Haut-Commissariat des Nations unies aux droits de l'homme en Irak Ali al Bayati, deux civils ont déjà trouvé la mort lors des affrontements entre troupes gouvernementales et forces peshmerga qui se sont produits dans le nord de la province de Salah ad-Din.

Jusqu'à 250 obus ont été lancés sur les quartiers résidentiels de la ville de Touz Khormatou depuis le début de la confrontation, indique le responsable. L'approvisionnement en électricité et l'internet sont coupés dans la région.

Dossier:
Kirkouk, territoire disputé entre Bagdad et Erbil (13)

Lire aussi:

Le gouvernement peut-il encore justifier un nouveau tour de vis alors que la vaccination progresse?
Macron «emprisonné» par des colliers de fleurs en Polynésie, puis détourné sur les réseaux sociaux – images
Rachida Dati mise en examen pour corruption passive dans l'affaire Renault-Nissan
«D'où ça sort que 20% décident du sort de 80%?»: l’exaspération contre les «antivax» monte d’un cran
Tags:
victimes civiles, tensions, peshmergas, combat, Haut-Commissariat des Nations unies aux droits de l'homme (HDCH), Jabar al Yawir, Ali al Bayati, Kirkouk, Kurdistan irakien
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook