International
URL courte
6522
S'abonner

Les unités kurdes déployées à Kirkouk restent prêtes à réagir à toute attaque des forces fédérales irakiennes, selon le porte-parole du ministère des peshmerga contacté par Sputnik.

Les combats ont cessé dans la zone de Kirkouk entre forces fédérales et peshmerga kurdes qui restent sur leurs positions, a déclaré à Sputnik le porte-parole du ministère des peshmerga du Kurdistan irakien Helgurd Hikmet.

Selon lui, le ministère n'a pas donné l'ordre d'attaquer les troupes gouvernementales ou les miliciens des Hachd al-Chaabi alliés à Bagdad.

«Pourtant, s'ils continuent à nous attaquer, nous aurons recours à la force en réponse», a promis l'interlocuteur de l'agence qui reporte sur le gouvernement irakien la responsabilité de la récente escalade des tensions dans la région de Kirkouk.

Pour sa part, le chef de file du Parti social-démocrate du Kurdistan Muhammad Haji Mahmud a fait savoir que des Unités de mobilisation populaire (Hachd al-Chaabi) entreprenaient des tentatives de s'approcher des positions kurdes.

«Les forces peshmerga ne quitteront en aucun cas leurs positions et riposteront à toute éventuelle attaque», a souligné M.Mehmud.

Il s'est également déclaré sceptique quant à la perspective d'un règlement politique du problème kurde en Irak dans un avenir proche.

«Le gouvernement irakien ayant déjà pris la décision de lancer une opération militaire, je crois que les initiatives politiques n'apporteront pas de résultat», a conclu l'homme politique kurde.

Lire aussi:

Un golden retriever joue avec des poussins qui le prennent pour leur mère – vidéo
La «cotte BAC» ne pourra plus être portée par les policiers qui n’en font pas partie, a ordonné la préfecture
Le nouveau maire RN de Perpignan augmente sa propre indemnité dès le premier conseil municipal
Le groupe qui a tagué la fresque en mémoire d’Adama Traoré explique son acte – vidéo
Tags:
tensions, combat, peshmergas, Parti social-démocrate du Kurdistan, Hachd al-Chaabi, Muhammad Haji Mahmud, Helgurd Hikmet, Kurdistan irakien
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook