Ecoutez Radio Sputnik
    Le siège de l'Audience nationale espagnole

    Deux chefs d’associations indépendantistes catalanes placés en détention pour sédition

    © Wikipedia/ Midir
    International
    URL courte
    La Catalogne après le référendum d’autodétermination (57)
    1010631313

    Deux chefs d’associations qui œuvrent pour l’identité nationale de la Catalogne ont été placés en détention provisoire pour sédition sur décision de la plus haute juridiction pénale espagnole.

    L'Audience nationale espagnole a ordonné lundi le placement en détention préventive des chefs des deux plus importantes associations indépendantistes catalanes, inculpés de sédition, Jordi Sanchez et Jordi Cuixart, lit-on dans un arrêté du tribunal.

    Selon la juge d’instruction Carmen Lamela, Jordi Sanchez, chef de l’organisation Omnium Cultural, et Jordi Cuixart, chef de l’Assemblée nationale catalane (ANC), resteront en détention jusqu’à la fin de l’enquête.

    La justice espagnole les accuse d’avoir appelé à une rébellion et d’avoir convoqué et encouragé quelque 40.000 manifestants le 20 septembre dernier à Barcelone. Les manifestants ont ainsi bloqué pendant des heures les agents de la Garde civile chargés de perquisitionner les bureaux du gouvernement catalan pour empêcher la tenue du référendum d’indépendance en Catalogne.

    Josep-Lluis Trapero, chef de la police catalane lui aussi poursuivi pour sédition, ainsi que Teresa Laplana, une autre responsable des Mossos d’Esquadra, ont comparu lundi devant l’Audition nationale. Le parquet a requis leur placement en détention, mais la juge d’instruction les a maintenus en liberté. Toutefois, les deux représentants se sont vu interdire de quitter le territoire espagnol et devront se rendre à l’Audience nationale tous les 15 jours.

    Dossier:
    La Catalogne après le référendum d’autodétermination (57)

    Lire aussi:

    Les ONG entendent organiser une «révolution pacifique» en Catalogne
    Barcelone: 450.000 personnes réclament l'indépendance de la Catalogne
    Madrid destitue le chef de la police catalane
    Tags:
    justice, sédition, détention, Audience nationale espagnole, Assemblée nationale catalane (ANC), Omnium Cultural, Josep-Lluis Trapero, Jordi Sanchez, Jordi Cuixart, Espagne, Catalogne
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik