Ecoutez Radio Sputnik
    Boris Johnson

    «Boris Johnson dit souvent des bêtises», selon un député européen

    © REUTERS/ Hannah McKay
    International
    URL courte
    640

    «C'est notre droit... d'intervenir sur les antennes sur lesquelles nous pensons nécessaire de le faire», a déclaré le membre du Parlement européen David Coburn, en réagissant aux critiques du ministre britannique des Affaires étrangères à l'égard de ceux qui s'entretiennent avec la chaîne russe RT.

    David Coburn, membre du Parlement européen du Parti pour l'indépendance du Royaume-Uni (UKIP), a commenté la déclaration du secrétaire au Foreign Office, Boris Johnson, qui a qualifié de honte la disposition de certains membres du Parti travailliste à donner des interviews à la chaîne russe RT.

    «Boris Johnson dit souvent des bêtises. Le verbiage est l'une de ses caractéristiques. Après le référendum sur la sortie du Royaume-Uni de l'UE, il avait accusé la BBC de partialité envers le Brexit. Aujourd'hui, il ne tarit pas d'éloges sur cette chaîne, mais n'arrête pas de fustiger la Russie. Johnson possède un seul trait de caractère conséquent, celui d'une absolue inconséquence. C'est notre droit de regarder autant de chaînes que nous le voulons et d'intervenir sur les antennes sur lesquelles nous pensons nécessaire de le faire. C'est à l'opinion de décider qui croire», a-t-il indiqué lors d'un entretien donné à RT.

    James Dornan, membre du parlement écossais, a fait remarquer que «s'il était la chaîne RT […] il aurait interprété ces attaques comme une campagne d'auto-promotion».

    «Johnson n'est plus un personnage sérieux. Chaque fois qu'il ouvre la bouche tout le monde se sent gêné de constater qu'il est le ministre britannique des Affaires étrangères. Au lieu d'examiner le problème qui se pose, il passe à un autre sujet, n'importe lequel pourvu que l'attention soit détournée de l'ordre du jour, pourvu que personne ne comprenne de quoi il parle. Je sais que des députés du Parti travailliste, du Parti conservateur et d'autres partis ont donné des interviews tant à RT qu'à d'autres chaînes. La seule différence est que RT nous accorde souvent plus de temps pour exprimer notre position», a-t-il expliqué.

    Boris Johnson avait précédemment critiqué la participation des membres du Parti travailliste aux programmes de RT, mais avait «oublié» de citer les apparitions de ses collègues de parti sur la chaîne russe. Qui plus est, le père du ministre avait participé le mois dernier à Going Underground, une émission de RT.

    La rédactrice en chef de la chaîne de télévision RT et de Sputnik, Margarita Simonian, s'est précédemment déclarée étonnée par la vive réaction de Boris Johnson. La raison de sa colère? L'invitation de Margarita Simonian et de la porte-parole du ministère russe des Affaires étrangères, Maria Zakharova, à prendre part à une rencontre au parlement britannique organisée par des députés du Parti conservateur.

    Lire aussi:

    Quel bon vent a amené Boris Johnson en Russie?
    «Nous réussirons un formidable Brexit»: Boris Johnson dément vouloir démissionner
    Boris Johnson, futur vice-Premier ministre britannique?
    Tags:
    critiques, députés, interview, Brexit, Parti travailliste (Royaume-Uni), Parti conservateur (Royaume-Uni), BBC, Foreign Office, chaîne de télévision russe RT, Sputnik, Boris Johnson, Maria Zakharova, Margarita Simonian, Ecosse, Royaume-Uni, Russie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik