Ecoutez Radio Sputnik
    Crimée

    Le rattachement de la Crimée est un fait accompli, selon le président tchèque

    © Sputnik. Sergey Malgavko
    International
    URL courte
    6989260

    Le Président tchèque Miloš Zeman estime que malgré tout, la Crimée est une partie intégrante de la Russie.

    Le chef de l'État tchèque Miloš Zeman a déclaré une nouvelle fois que la Crimée était russe.

    «Parfois je suis critiqué pour avoir "légitimé l'annexion" de la Crimée. Je peux rappeler que dans mes discours publics, j'ai toujours parlé de rattachement illégal. À l'APCE, je n'ai fait que dire ce qu'aucune personnalité d'État n'avait dit, mais ce qui est vrai: le rattachement de la Crimée [à la Russie] est un fait accompli», a-t-il noté.

    Il a souligné qu'un fait accompli «ne signifiait pas sa reconnaissance».

    Miloš Zeman a eu mercredi un entretien avec des représentants de la région de Plzeň (à l'ouest de la République tchèque) et des journalistes. Saluant le chef de l'État, Josef Bernard, président de la région, a indiqué que les représentants du pouvoir régional se félicitaient de sa politique étrangère, mais que nombre d'entre eux n'étaient pas d'accord avec ses déclarations au sujet de la Crimée.

    La semaine dernière, Miloš Zeman avait déclaré lors d'une session de l'Assemblée parlementaire que les tentatives pour changer la situation actuelle de la Crimée auraient débouché sur une guerre. Selon lui, en cas de dialogue entre Kiev et Moscou, «on pourrait réfléchir à une compensation pour la Crimée, une compensation financière ou sous forme de livraisons de pétrole ou de gaz».

    Les propos de Miloš Zeman avaient provoqué un tollé parmi les hommes politiques ukrainiens. Les parlementaires tchèques avaient estimé que les déclarations de leur chef d'État «légitimaient l'agression» et avaient appelé ce dernier à respecter la politique étrangère de son pays.

    Le Kremlin a pour sa part rejeté l'idée d'un quelconque dédommagement. La Russie n'a aucune intention de payer à l'Ukraine une compensation pour la Crimée, a déclaré le porte-parole du Président russe, Dmitri Peskov, commentant la proposition de Miloš Zeman. Le porte-parole a souligné que l'on ne pouvait évoquer aucune annexion ni sur le plan juridique, ni réellement.

    Lire aussi:

    La Russie n'a aucune raison de dédommager l'Ukraine pour le rattachement de la Crimée
    Russie, Chine, USA: Prague annonce pourquoi l’UE n’a pas sa place auprès de ces puissances
    Crimée et Kosovo: le Président tchèque fustige le deux poids deux mesures
    Tags:
    rattachement de la Crimée, APCE, Milos Zeman, Dmitri Peskov, République tchèque, Crimée, Moscou, Kiev, Ukraine, Russie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik