International
URL courte
7121
S'abonner

Nombreux sont ceux qui critiquent Pyongyang pour les essais nucléaires qu’il mène. Pendant ce temps, Donald Trump joue «au football nucléaire» et est en mesure de «détruire le monde», estime un diplomate nord-coréen. Mais, face à la menace américaine le pays poursuivra ses tests atomiques.

Le Président Donald Trump joue au «football nucléaire» et est capable de détruire le monde dans son ensemble, a déclaré le représentant du département d’Amérique du Nord du ministère nord-coréen des Affaires étrangères Jong Nam Hyok, intervenant lors de la Conférence consacrée la non-prolifération qui se tient à Moscou.

«Je tiens à souligner que c’est la décision souveraine de chaque Etat d’adhérer ou de ne pas adhérer à un traité multilatéral. Le Traité d'interdiction complète des essais nucléaires n'est pas encore entré en vigueur, mais certains critiquent les pays qui ont mené des centaines d'essais nucléaires et nombreux, très nombreux sont ceux qui critiquent mon pays. C'est injuste et c'est une preuve évidente du deux poids, deux mesures», a déclaré le diplomate.

Et d’ajouter que le Président américain «joue au football nucléaire. Il a à sa disposition des milliers de bombes nucléaires, il est en mesure de détruire le monde d’aujourd’hui dans son ensemble», a expliqué le diplomate. D’ailleurs, les vecteurs nucléaires américains sont «toujours pointés sur la Corée du Nord».

Pyongyang poursuivra ses tests nucléaires dans des buts défensifs

Pour se défendre contre Washington, la Corée du Nord continuera à procéder à des tests nucléaires, a en outre expliqué le diplomate.

«Encore et encore, la Corée du nord est consciente que le développement d’armes nucléaires est un bon choix. Nous nous confirmons dans notre intention de tenir les essais nucléaires pour niveler la menace nucléaire émanant des États-Unis», a souligné Jong Nam Hyok.

Et de pointer que les forces de Pyongyang étaient orientées sur la défense et que le pays n’était pas opposé aux principes des relations internationales.

Lire aussi:

Au moins 25 morts dans le crash d’un avion de transport militaire An-26 en Ukraine - images
«Le confinement a tué mon père», déclare Elie Semoun en colère
Des scientifiques désignent les «responsables» de la propagation de la pandémie de Covid-19
Tags:
non-prolifération des armes nucléaires, menaces, tests nucléaires, Traité d'interdiction complète des essais nucléaires (TICEN), conférence, Corée du Nord, Moscou, États-Unis
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook