Ecoutez Radio Sputnik
    Dubaï

    Lorsqu’une main sur la cuisse vous condamne et que l’émir vous sauve. Bienvenue à Dubaï!

    © Sputnik. Anna Chernova
    International
    URL courte
    5192071

    L’activité des défenseurs des droits de l’homme a sensibilisé l’émir de Dubaï qui a donné l’ordre de classer l’affaire contre un touriste écossais condamné injustement à trois mois de prison.

    Le groupe de défense des droits de l'homme Detained in Dubai a annoncé le classement de l'affaire contre le Britannique Jamie Harron, condamné à trois mois de prison pour comportement indécent.

    En juillet dernier, Jamie Harron, 27 ans, s'est disputé dans un bar avec un client. Lorsque le conflit a été réglé, il a touché avec sa main la cuisse de l'homme en signe de conciliation. Mais l'homme, indigné, s'est adressé à la police, accusant le Britannique d'harcèlement sexuel. Il y a quelques jours, ce dernier a été condamné à trois mois de prison.

    «La police a annoncé ce matin à Jamie que l'affaire avait été classée, et qu'il devrait venir chercher son passeport", a annoncé Radha Stirling, le chef de Detained in Dubaï, via Twitter.

    M.Stirling a signalé dans la même publication que le jugement a été annulée et l'affaire contre Jamie Harron a été classée sur l'ordre personnel de l'émir de Dubaï, le Cheikh Mohammed ben Rachid al-Maktoum.

    Lire aussi:

    Un incendie ravage l'un des plus hauts gratte-ciel du monde à Dubaï (Vidéo)
    Un deuxième incendie en une semaine se déclare dans un gratte-ciel de Dubaï (photos)
    Un troisième incendie en deux semaines se déclare dans un hôtel à Dubaï
    Tags:
    harcèlement sexuel, annulation, jugement, Mohammed ben Rachid al-Maktoum, Dubaï
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik