Ecoutez Radio Sputnik
    le ministère russe des Affaires étrangères

    Les USA «altèrent grossièrement» la position russe sur le Mécanisme Onu-OIAC en Syrie

    © Sputnik. Alexey Kudenko
    International
    URL courte
    21625328

    En insistant sur le renouvellement du mandat du Mécanisme conjoint d'enquête Onu-OIAC sur les armes chimiques en Syrie, Washington déforme la position de la Russie, a déclaré le ministère russe des Affaires étrangères.

    Les États-Unis insistent sur une adoption immédiate de la résolution sur la prorogation du mandat du Mécanisme conjoint d'enquête Onu-OIAC (Organisation pour l'interdiction des armes chimiques) sur les armes chimiques en Syrie, mais «altèrent grossièrement» la position russe, a indiqué lundi le ministère russe des Affaires étrangères.

    Ainsi, Washington affirme d'avance que Moscou «bloquera le renouvellement si les conclusions du Mécanisme» revêtent «une orientation antirusse».

    «De telles affirmations ne sont pas conformes à la réalité. Premièrement, personne n'a jamais vu la moindre conclusion parce qu'il n'y a toujours aucun rapport. Cela étant, l'aspiration de Washington à proroger à tout prix le mandat dans ces conditions semble pour le moins étrange. Deuxièmement, nous l'avons toujours dit et nous le répétons: notre position sur la prolongation du mandat dépendra non de celui qui sera montré du doigt, mais de la qualité de l'enquête et de sa conformité aux exigences de la CIAC [Convention sur l'interdiction des armes chimiques, ndlr]», a fait remarquer le ministère.

    Le mandat de la mission expire le 16 novembre. Pour le renouveler, il est indispensable d'étudier son rapport d'activités. Or, ce dernier n'existe pas, a rappelé le ministère russe.

    Lire aussi:

    Le vote sur la Syrie n'est qu'un «spectacle», selon l'ambassadeur de Russie à l'Onu
    La Russie bloque un projet de résolution sur l'enquête des attaques chimiques en Syrie
    Moscou pose les conditions à la poursuite de l'enquête sur les armes chimiques en Syrie
    Tags:
    enquête, armes chimiques, ONU, CIAC, OIAC, Moscou, Washington, États-Unis, Russie, Syrie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik