International
URL courte
2100
S'abonner

Les autorités kurdes ont accusé les forces irakiennes d’avoir lancé une attaque mardi en direction de la frontière turque, où passe un oléoduc permettant aux Kurdes d'exporter du pétrole. En réponse, les militaires irakiens ont rejeté en bloc les accusations du Kurdistan.

Un responsable du conseil de sécurité du Gouvernement régional du Kurdistan a annoncé lundi que des troupes irakiennes et des miliciens chiites appuyés par l'Iran déployaient des chars et de l'artillerie à Rabia, au nord-ouest de Mossoul.

«Les peshmergas ont repoussé l'attaque et refoulé les miliciens des Unités de mobilisation populaire vers Rabia», a tweeté le chef du service de presse du Président kurde Massoud Barzani.

En réaction, un porte-parole de l'armée irakienne a démenti tout affrontement dans la région de Rabia, à 40 km au sud de la zone frontalière de Fish-Khabour tenue par les forces kurdes des peshmergas.

Un oléoduc acheminant du pétrole brut à travers le Kurdistan irakien est relié à une station de comptage située dans le secteur de Fish-Khabour. Il alimente un autre oléoduc qui transporte le pétrole vers la côte turque de la Méditerranée en vue de son exportation.

Les Kurdes gèrent le contrôle de Fish-Khabour depuis 1991, lorsque les États-Unis et les pays occidentaux avaient imposé une zone de sécurité aérienne dans le nord de l'Irak pour protéger les Kurdes de l'armée de Saddam Hussein. 

Bagdad a refusé de reconnaître les résultats du référendum sur l'indépendance organisé fin septembre au Kurdistan irakien et a mobilisé ses troupes pour reprendre le territoire contrôlé par les combattants kurdes dans le nord de l'Irak.    

Lire aussi:

Une deuxième vague de Covid-19, «c’est presque certain», affirme un infectiologue japonais
Armement: éprouvé au combat, le canon CAESAR de Nexter a séduit la République tchèque
Justin Trudeau, un genou à terre avec des manifestants contre le racisme - images
Règlement de compte en Seine-Saint-Denis, un jeune de 16 ans tué de deux tirs
Tags:
oléoduc, Peshmerga, Irak, Kurdistan irakien
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook