International
URL courte
La Catalogne après le référendum d’autodétermination (62)
6717
S'abonner

En cas de protestations qui menaceraient l'ordre public, les autorités espagnoles seront prêtes à recourir à la force pour protéger la loi, selon le porte-parole du gouvernement.

Madrid est prêt à recourir à la force pour rétablir l'ordre en Catalogne, a déclaré mardi le porte-parole du gouvernement espagnol et ministre de l'Éducation, Inigo Mendez de Vigo, au quotidien The Times.

La police catalane pourra être utilisée pour réprimer les manifestations qui menaceraient l'ordre public, selon lui.

«Aucun gouvernement ne veut d'actes de violence, mais le gouvernement doit s'assurer que la loi est respectée, et s'il y a des gens de l'autre côté qui ne veulent pas obéir à la loi, nous devrons la protéger à l'aide de la police espagnole», a indiqué M. Mendez de Vigo.

Le ministre espagnol des Affaires étrangères, Alfonso Dastis, avait de son côté promis que les autorités n'arrêteraient pas le dirigeant de la Catalogne Carles Puigdemont.

Le 21 octobre, le Premier ministre espagnol Mariano Rajoy a communiqué la décision prise par le gouvernement d'Espagne: destituer le parlement catalan, y compris Carles Puigdemont.

 

Dossier:
La Catalogne après le référendum d’autodétermination (62)

Lire aussi:

Pass sanitaire dans les transports: entrée en vigueur «entre le 7 et le 10 août»
«Arrêtez d’emmerder les Français!»: les feux de cheminée dans le collimateur de Barbara Pompili
Les USA inquiets du développement de l'arsenal nucléaire chinois
Projet de loi sanitaire devant le Conseil constitutionnel, ce qui pourrait tout faire capoter
Tags:
Inigo Mendez de Vigo, Catalogne, Espagne
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook