Ecoutez Radio Sputnik
    piratage

    Londres nomme le coupable de la cyberattaque «WannaCry»

    © Fotolia / Artur Marciniec
    International
    URL courte
    6116

    La vaste attaque informatique qui a affecté plusieurs pays du globe en mai dernier aurait été orchestrée par la Corée du Nord, estime le secrétaire d'État britannique chargé de la Sécurité.

    La Grande-Bretagne estime que la Corée du Nord est à l'origine de la cyberattaque au virus «WannaCry», qui a infecté des milliers d'ordinateurs à travers le monde en mai dernier.

    «Nous pensons que la Corée du Nord était l'État impliqué dans cette attaque mondiale contre nos systèmes», a déclaré à la BBC le secrétaire d'État britannique chargé de la Sécurité, Ben Wallace.

    En quelques jours, WannaCry avait infecté plus de 300.000 ordinateurs dans 150 pays, les pirates réclamant le versement d'une rançon minimum de 300 dollars en échange du déblocage des machines, indique Reuters.

    Le National Health Service (NHS), le service public de santé britannique, avait notamment été touché.

    Pyongyang avait rapidement éveillé les soupçons des spécialistes en cybersécurité.

    Le vice-ambassadeur nord-coréen à l'Onu a de son côté rejeté ces accusations les qualifiant de ridicules.

    Lire aussi:

    La base russe de Hmeimim repousse une attaque aux lance-roquettes multiples, 180 djihadistes éliminés
    Moscou commente la reprise par les USA des importations de pétrole vénézuélien
    Conseil des ministres ou «pyjama party»? La tenue de Sibeth Ndiaye devient la risée de la Toile
    Tags:
    piratage, Royaume-Uni, Corée du Nord
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik