International
URL courte
5111
S'abonner

Lors de la restructuration de l'Olympe politique nord-coréen, la chanteuse Hyon Song-Wol, à qui les médias prêtent une relation avec le futur leader du pays au début des années 2000, a été promue à la direction du Parti du travail du pays.

Kim Yo Jong, la sœur cadette de Kim Jong-un n’est pas la seule à avoir accédé au comité central du Parti du travail de Corée à l’issue des récentes élections qui ont eu lieu: l’ancienne amante du leader nord-coréen, la chanteuse Hyon Song-Wol, y a également obtenu un siège, écrit le Daily Mail. La jeune femme a commencé sa carrière en tant que membre du girls-band Hyon Song-Wol. Selon les médias sud-coréens, Kim Jong-un a eu une relation avec elle au début des années 2000, mais a dû rompre avec la jeune femme à la demande insistante de son père. 

Rappelons qu’en 2013, un quotidien sud-coréen avait rapporté que cette chanteuse aurait été exécutée avec 11 autres artistes pour fabrication et diffusion de films pornographiques, interdits en Corée du Nord.

​Toutefois, en 2014 la télévision nationale a diffusé des images d’une manifestation solennelle à laquelle participait bel et bien Hyon Song-Wol.

 

Lire aussi:

Trump: la Russie a envoyé un «très, très grand avion» d'équipements médicaux aux USA
Voici quelques options secrètes des voitures que leurs propriétaires ignorent souvent
Voici la température qui tue le coronavirus
Tags:
amante, chanteuse, politique, Parti des travailleurs de Corée (PTC), Daily Mail, Corée du Nord
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook