International
URL courte
150
S'abonner

L'armée irakienne et les peshmergas kurdes ont convenu de proroger le cessez-le-feu pour continuer à dialoguer afin de résoudre les conflits entre les deux parties.

Les militaires irakiens et les représentants des forces armées kurdes peshmergas ont convenu dimanche de proroger le régime de cessez-le-feu afin de continuer les négociations, annonce la chaîne télévisée Kurdistan24.

Le régime de cessez-le-feu, évoqué auparavant par le Premier ministre irakien Haïder al-Abadi, a pris fin samedi soir.

Selon une source peshmerga, les parties en conflit réunies à Mossoul sous la houlette d'officiers de la coalition dirigée par les Etats-Unis ont convenu de proroger le régime de cessez-le-feu.

«Les parties ont convenu de proroger le cessez-le-feu afin d'offrir une plus grande possibilité de continuer le dialogue en vue de résoudre les problèmes», a indiqué l'interlocuteur de la chaîne.

Le Premier ministre irakien, Haïder al-Abadi, a officiellement proclamé vendredi un cessez-le-feu de 24 heures dans le nord du pays. Selon son service de presse, cela a été fait afin de permettre à un groupe technique de l'armée irakienne et aux forces armées du Kurdistan irakien de régler tous les problèmes liés au déploiement de l'armée fédérale dans les régions en litige, dont la région de Faysh Khabour et le long des frontières internationales.

Les relations entre Bagdad et le Kurdistan irakien se sont tendues après le référendum sur l'indépendance de la région qui s'est tenu le 25 septembre mais qui n'est pas reconnu par les autorités irakiennes. A la mi-octobre, les forces de sécurité irakiennes ont lancé une opération visant à reprendre le contrôle des territoires occupés par les combattants kurdes des peshmergas.

Lire aussi:

Ce qu’il en coûte de voler des montres au roi du Maroc
Un chien intrépide attrape un serpent pour le projeter à travers un pré – vidéo
Le basketteur Kobe Bryant parmi les victimes d'un crash d'hélicoptère aux États-Unis - vidéos
Tags:
cessez-le-feu, armée irakienne, Peshmerga, Haïder al-Abadi, Kurdistan irakien, Bagdad, Mossoul
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via FacebookCommenter via Sputnik