International
URL courte
2130
S'abonner

Les forces de sécurité ont empêché une tentative des partisans du dirigeant du Kurdistan autonome irakien, Massoud Barzani, de prendre d’assaut le bâtiment du parlement dans la capitale régionale Erbil, annonce la chaîne Sky News Arabia.

La police kurde a empêché les partisans le président du gouvernement régional du Kurdistan irakien, Massoud Barzani, de prendre d’assaut le bâtiment du parlement, indique la chaîne Sky News Arabia.

Selon la chaîne, des coups de feu auraient été entendus à l'intérieur du bâtiment. Pourtant, le secrétaire de presse du parlement, dans un commentaire à Sputnik, a qualifié les informations sur la fusillade de «rumeurs».

Dimanche, le président du Kurdistan irakien Massoud Barzani a annoncé ne plus vouloir rester en poste, son mandat se terminant le 1er novembre.

La réunion du parlement qui a pris acte du message du président s'est déroulée à huis clos. La lecture du message a été donnée par le président adjoint du parlement, Jaafar Ibrahim.

Le mandat de M.Barzani, premier président élu de la région autonome, avait expiré en 2013. Il avait été prolongé de deux ans par le Parlement puis s'était poursuivi sans élection ni décision formelle face au chaos engendré par l'offensive de Daech en Irak.

Lire aussi:

Historique: le PSG se qualifie pour les demi-finales de la Ligue des champions pour la 1ère fois depuis 1995 - vidéos
Trump explique ce qu’il considère comme «le plus gros problème dans le monde», la Russie impliquée
«Comportement de racailles»: deux maîtres-nageurs agressés et jetés dans une piscine de Melun
Macron a appelé Poutine pour discuter du vaccin russe contre le Covid-19 et de la Biélorussie
Tags:
Daech, Massoud Barzani, Irak, Kurdistan irakien
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook