International
URL courte
Collecte du matériel biologique des Russes (9)
406108
S'abonner

«Nous sommes un objectif d’un très grand intérêt». Vladimir Poutine a révélé lors d’une réunion du Conseil des droits de l’homme que certaines forces collectaient le matériel biologique de Russes à travers toute la Russie.

Au cours d'une réunion du Conseil des droits de l'homme, un de ses membres Igor Borisov a déclaré que quelqu'un, à l'aide de systèmes de vidéosurveillance, collectait des images des Russes à des fins inconnues. Suite à cette déclaration, Vladimir Poutine a ciblé un autre aspect de ce problème:

«Vous savez qu'ils collectent le matériel biologique à travers tout le pays et de toutes les ethnies et des gens habitant dans toutes les zones géographiques de la Russie? Voici la question: pourquoi le font-ils? Ils le font délibérément et d'une manière professionnelle.»

«Nous sommes un objectif d'un très grand intérêt», a expliqué le Président russe ayant appelé à aborder cette situation sans peur.

Vladimir Poutine a fait remarquer que ceux qui collectaient le matériel, pouvaient faire ce qu'ils voulaient et que les Russes feraient ce qu'ils doivent faire.

Auparavant, l'Air Education and Training Command (AETC) de l'armée de l'air américaine avait publié un appel d'offres pour l'achat d'échantillons d'acide ribonucléique (ARN) et de tissus biologiques prélevés sur des Russes de race europoïde. Le fournisseur potentiel devra transmettre les échantillons à l'AETC et fournir des informations sur l'état de santé des donneurs. Le commandement américain a besoin d'échantillons de molécules d'ARN et de liquide synovial assurant la mobilité des articulations.

Dossier:
Collecte du matériel biologique des Russes (9)

Lire aussi:

En direct: une forte explosion se produit à Madrid, au moins trois morts - vidéos
Les Français pour le passeport vaccinal? «Ils sont terrifiés et prêts à céder leurs libertés individuelles»
Trump en contact avec Poutine le jour de l’assaut du Capitole? Le Kremlin répond à Hillary Clinton
Tags:
Vladimir Poutine, Moscou, Russie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook