International
URL courte
Situation en Syrie (automne 2017) (110)
2131
S'abonner

L’autonomie kurde en Syrie n’est que l’aspiration de terroristes, il n’y a aucune raison pour négocier sur cette question, a déclaré à Sputnik le député syrien Jamal al-Zuubi en démentant les spéculations sur un prétendu dialogue entre Damas et les Kurdes sur leur autonomie.

Dans un entretien accordé à Sputnik, le député syrien Jamal al-Zuubi a démenti les informations de l'agence turque Anadolu portant sur des prétendues négociations entre le gouvernement syrien et le Parti des travailleurs du Kurdistan (PKK) sur l'autonomie kurde dans le nord de la Syrie et sur le départ des populations arabes de ce territoire.

«Il n'y a aucune raison à de telles informations. L'autonomie kurde dans le nord du pays n'est qu'une aspiration de certains groupes terroristes. Sur cette question, la Syrie et les pays voisins ont une position très claire, qui ne change pas», a-t-il déclaré.

Selon M.al-Zuubi, des négociations entre le gouvernement et les Kurdes sur son retrait d'une partie du territoire syrien sous le contrôle de ces groupes sont absolument impossibles.

«Ces groupes [kurdes, ndlr] ont occupé des terres syriennes avec l'aide du terrorisme et des armes. Le gouvernement syrien ne toléra pas la présence de groupes armés illégaux sur son sol», a-t-il souligné.

Le député a rappelé que les zones à majorité kurde n'étaient pas nombreuses et que les populations kurde et arabe coexistaient pacifiquement.

«Ils font partie de peuple syrien. Et tous les partis, mouvements et groupes kurdes qui sont arrivés de l'extérieur, le gouvernement syrien et l'armée ne leur permettront pas de rester dans le pays», a déclaré M.al-Zuubi.

Les Kurdes ont les mêmes droits et devoirs que les autres citoyens du pays, estime le député.

«Il n'y a aucune raison de leur octroyer une autonomie», a-t-il conclu.

Dossier:
Situation en Syrie (automne 2017) (110)

Lire aussi:

«Comportement de racailles»: deux maîtres-nageurs agressés et jetés dans une piscine de Melun
«Sale juif, sale race»: il est pris à partie dans un immeuble parisien, sa Rolex est volée
Des dizaines de malfrats agressent une famille en Loire-Atlantique puis les suivent à l’hôpital
«Noces ensanglantées»: dix cochons abattus clandestinement pour un mariage en Seine-Saint-Denis - photo
Tags:
Kurdes, députés, autonomie, terrorisme, négociations, Anadolu, Parti des travailleurs du Kurdistan (PKK), Kurdistan, Damas, Kurdistan syrien, Syrie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook