Ecoutez Radio Sputnik
    Casques bleus. Image d'illustration

    Washington réagit à l'initiative russe sur les casques bleus de l'Onu en Ukraine

    CC BY 2.0 / Untied Nations
    International
    URL courte
    4817

    Le représentant spécial du département d'État US pour l'Ukraine a qualifié d'intéressante l'initiative russe sur l'envoi de gardiens de la paix de l'Onu en Ukraine.

    L'initiative russe concernant le déploiement de casques bleus de l'Onu sur le territoire ukrainien présente un intérêt, a déclaré Kurt Volker, représentant spécial du département d'État US pour l'Ukraine.

    «Cette initiative russe présente un intérêt. Nous en avons discuté avec l'Ukraine, la France, l'Allemagne et la Russie. On voudrait voir si cette initiative pourra se développer davantage», a indiqué le diplomate américain vendredi devant les journalistes à Washington.

    Auparavant, Vladimir Poutine avait soutenu l'idée d'envoyer des gardiens de la paix de l'Onu en Ukraine en vue d'assurer la sécurité des employés de l'OSCE présents sur la ligne de contact entre les Forces gouvernementales et les brigades populaires des républiques autoproclamées de Donetsk et de Lougansk.

    Dans le même temps, le porte-parole du Kremlin Dmitri Peskov a souligné que Moscou avait une position «flexible» quant à l'éventuel envoi de casques bleus des Nations unies dans le sud-est de l'Ukraine.

    Kiev estime pour sa part que la mission de l'Onu en Ukraine doit posséder un mandat plus large et pouvoir se déployer sur l'ensemble du territoire du Donbass jusqu'à la frontière avec la Russie.

    Lire aussi:

    Des militaires suédois bientôt en Ukraine?
    Kremlin: Kiev freine la mission de forces de maintien de la paix dans le Donbass
    Selon Moscou, une mission de l’Onu à la frontière russo-ukrainienne est dénuée de sens
    Tags:
    sécurité, frontière, crise en Ukraine, casques bleus, OSCE, ONU, Kurt Volker, Dmitri Peskov, Vladimir Poutine, Donbass, Ukraine
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik