International
URL courte
221817
S'abonner

L'Espagne a lancé vendredi un mandat d'arrêt européen contre le président catalan destitué et réfugié à Bruxelles, Carles Puigdemont.

La juge de l'Audience nationale espagnole Carmen Lamela a émis vendredi un mandat d'arrêt européen contre le président catalan destitué Carles Puigdemont, qui se trouve actuellement en Belgique, et quatre de ses «ministres», a annoncé vendredi le Tribunal suprême espagnol.

La juge a rejeté la demande de M.Puigdemont de témoigner par vidéoconférence depuis Bruxelles.

M.Puigdemont risque d'être poursuivi pour incitation à la sédition, crime qui est passible d'une peine allant jusqu'à 30 ans de prison, selon le code pénal espagnol.

Le parquet fédéral belge a annoncé qu'il allait étudier le mandat d'arrêt européen lancé contre Carles Puigdemont.

Le 2 novembre, le parquet espagnol avait demandé l'émission d'un mandat d'arrêt européen contre M.Puigdemont et quatre de ses «ministres», qui n'avaient pas répondu à leur convocation à Madrid.

Neuf autres membres du gouvernement catalan destitué avaient été placés en détention provisoire jeudi soir. L'un d'entre eux, Santi Vila, devait sortir de prison après s'être acquitté d'une caution de 50.000 euros. Santi Vila avait démissionné de l'exécutif régional avant le vote de la déclaration unilatérale d'indépendance par le parlement catalan, le 27 octobre.

Le Tribunal constitutionnel d'Espagne a annulé mardi la déclaration unilatérale d'indépendance votée par le parlement catalan. Le parlement s'est soumis à la décision du gouvernement espagnol sur sa dissolution et a suspendu ses activités jusqu'à la tenue des élections régionales anticipées.

Lire aussi:

Un couple gagne pour la deuxième fois au loto en 35 ans, voici leur secret
Deux millions de Français contaminés par le Covid-19, affirme une étude britannique
Le préfet de Paris estime que les personnes en réanimation sont celles qui n'ont pas respecté le confinement
Covid-19: «Président africain cherche clinique européenne?» Revenez une autre fois!
Tags:
mandat d'arrêt, Audience nationale espagnole, Parquet fédéral belge, Carmen Lamela, Santi Vila, Carles Puigdemont, Catalogne, Espagne
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook