Ecoutez Radio Sputnik
    Canada

    L’ambassade russe au Canada qualifie d’«insensé» le nouveau train de sanctions

    CC BY 2.0 / Scazon Follow / Flag of Canada
    International
    URL courte
    6717

    Les récentes sanctions imposées par Ottawa à l’encontre de citoyens russes entraîneront l’«isolement» du Canada, estime l’Ambassade russe dans le pays.

    La décision des autorités canadienne d'élargir les sanctions à l'encontre de la Russie, annoncée vendredi, est «absolument insensée et mérite d'être condamnée», a affirmé le porte-parole de l'Ambassade de Russie au Canada, Kirill Kalinine.

    «L'autoisolation face à l'une des principales puissances mondiales fait retourner la politiques extérieure canadienne en arrière vers une vision étroite du monde, en noir et blanc, qui ne correspond pas à la géopolitique actuelle», a-t-il indiqué.

    Le gouvernement canadien a sanctionné 30 citoyens russes, qui sont prétendument impliqués ou responsables de «violations des droits de l'homme reconnus par la communauté internationale» ou d'«actes de corruption de masse», selon le ministère canadien des Affaires étrangères.

    Au total, 52 étrangers ont été frappés par les sanctions. Les actifs des personnalités dans la liste noire seront gelés et l'entrée au Canada leur sera interdite.

    Ces restrictions ont été adoptées en application de la version canadienne de la loi Magnitski. La version originelle américaine avait instauré des sanctions économiques et des interdictions de visas pour les fonctionnaires russes soupçonnés d'être impliqués dans la mort de Sergueï Magnitski. Elle avait été adoptée par le Congrès américain et le Président Obama en novembre-décembre 2012.

    En réponse aux nouvelles sanctions, le gouvernement russe a interdit l'entrée sur le territoire du pays à plusieurs ressortissants canadiens.

    Lire aussi:

    «Nous allons envoyer ces navires US au fond de la mer avec des armes secrètes», promet un général iranien
    La photo de l’homme à l’origine de l’explosion à Lyon publiée
    L'acte 28 se poursuit place de la République à Paris avec des gaz lacrymogènes
    Tags:
    affaire Magnitski, sanctions, ambassade de Russie au Canada, Russie, Canada
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik