International
URL courte
Libération de la ville de Deir ez-Zor (105)
2170
S'abonner

Dès sa libération de l’emprise des terroristes, le Centre russe pour la réconciliation des parties en conflit en Syrie a déployé ses activités dans la ville de Deir ez-Zor. Quant aux démineurs russes, ils poursuivent leur mission dans la ville et ses alentours et ont neutralisé en une seule journée 338 engins explosifs.

Une branche du Centre russe pour la réconciliation des parties en conflit en Syrie a vu le jour dans la ville syrienne de Deir ez-Zor, qui vient d’être arrachée aux djihadistes de Daech, a annoncé samedi le lieutenant-général Sergueï Kouralenko, chef du Centre.

«Une branche du Centre pour la réconciliation des parties en conflit a été déployée dans la ville de Deir ez-Zor. Ses officiers inspectent la situation humanitaire dans les régions libérées du gouvernorat de Deir ez-Zor, sur la rive gauche de l’Euphrate», a-t-il précisé.

Et de poursuivre que les spécialistes du Centre international de déminage des Forces armées russes poursuivaient le nettoyage de la ville des engins explosifs.

«En 24 heures, 25,5 hectares de terrain de la ville et de ses alentours et 21 bâtiments ont été vérifiés, 338 objets explosifs ont été découverts et détruits», a précisé M.Kouralenko.

En outre, une équipe de travail du Centre pour la réconciliation a inspecté et évalué la situation dans les écoles de la province de Damas qui doivent être prêtes à accueillir les enfants dès la rentrée scolaire 2018-2019.

Le Centre russe pour la réconciliation des parties en conflit en Syrie opère sur la base aérienne de Hmeimim, dans la province de Lattaquié.

Rappelons que l’État-major des forces armées syriennes a annoncé la libération complète de la ville de Deir ez-Zor du joug de Daech le vendredi 3 novembre.

Dossier:
Libération de la ville de Deir ez-Zor (105)

Lire aussi:

Les caméras du domicile de Gérard Depardieu, mis en examen pour viols, montrent une rencontre avec une jeune actrice
Selon l’ONU, l’épidémie est un «prétexte» des États pour porter atteinte aux «droits humains»
Le seuil des 30.000 cas journaliers de Covid-19 de nouveau franchi en France
Reconfinement le week-end pour Dunkerque et ses alentours dès ce vendredi soir
Tags:
déminage, libération, Daech, Centre international de déminage de l'armée russe, Centre russe pour la réconciliation des parties en conflit en Syrie, Sergueï Kouralenko, Euphrate, Deir ez-Zor, Damas, Syrie, Russie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook