International
URL courte
217
S'abonner

Une voiture piégée a visé le cortège du chef de la sécurité d'Aden, puis un kamikaze s’est introduit dans le QG de la brigade criminelle de la ville avant de se faire exploser. L’attaque, qui a fait au moins 15 morts, est toujours en cours.

Daech a revendiqué dimanche la double attaque qui a fait au moins 15 morts à Aden, dans le sud du Yémen, et qui se poursuit avec une prise d'otages de policiers.

Dans un communiqué en ligne signé de la «province Abyane-Aden», Daech affirme que des bâtiments ont été «incendiés» et que «des échanges de tirs continuent».

Selon les services de sécurité yéménites, l'opération des djihadistes s'est déroulée en deux temps: une attaque à la voiture piégée contre le cortège du chef de la sécurité d'Aden, à l'entrée de son QG, puis une attaque contre le siège de la brigade criminelle adjacent, indique l'AFP.

Un responsable des services de sécurité avait au préalable évoqué la responsabilité d'Al-Qaïda.

Lire aussi:

«Je ne suis pas un tueur»: le Premier ministre slovaque refuse le renvoi du vaccin russe Spoutnik V
Risque de guerre civile: «La situation est bien plus grave que ce que les gens imaginent», selon Me de Montbrial
Nouvelle nuit de violences urbaines en banlieue lyonnaise, plus d’une dizaine de voitures incendiées – images
Les pilotes d'un Boeing 737 MAX arrêtent un moteur en plein vol
Tags:
Daech, Aden, Yémen
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook