Ecoutez Radio Sputnik
    La mer de Chine méridionale

    La Chine et l'ASEAN renforcent leur coopération dans le domaine du sauvetage en mer

    © AFP 2018 Ted Aljibe
    International
    URL courte
    1120

    La Chine vient d’organiser conjointement avec des pays membres de l'Association des nations de l'Asie du Sud-Est (ASEAN) un exercice de sauvetage en mer de grande envergure. C’est une démarche préventive significative de Pékin dans sa concurrence avec les États-Unis pour l’influence en Asie, ont déclaré les experts interviewés par Sputnik.

    Cet exercice de sauvetage maritime au large de la province chinoise du Guangdong a constitué une nouvelle étape dans la coopération entre la Chine et l'ASEAN qui ne cesse de s'approfondir ces dernières années, a souligné dans un entretien accordé à Sputnik Shen Shishun, directeur du Centre d'étude du Pacifique sud à l'Institut chinois des problèmes internationaux.

    «Par le passé, la Chine n'organisait qu'à titre bilatéral de tels exercices avec certains pays de l'ASEAN, mais cette fois, sept pays [Chine, Thaïlande, Philippines, Cambodge, Birmanie, Laos et Brunei, ndlr] y ont participé, ce qui est une grande première en soi», a poursuivi l'interlocuteur de l'agence.

    Et d'ajouter que la Chine et ses partenaires de l'ASEAN manifestaient l'intention de renforcer leur coopération notamment en mer de Chine méridionale.

    «L'expérience acquise lors d'exercices de sauvetage maritime est en train de revêtir une grande importance positive notamment pour la lutte contre la contrebande et le trafic de drogue en mer», a rappelé l'analyste chinois.

    Les observateurs reconnaissent par ailleurs qu'en cas de naufrages transnationaux, la coopération entre les pays pouvait réduire les pertes humaines et matérielles dans cette partie du monde.

    Un autre interlocuteur de Sputnik, l'expert russe Dmitri Mossiakov, a supposé pour sa part que ce n'était pas par hasard que la Chine avait organisé cet exercice d'envergure à la veille du 50e sommet anniversaire de l'ASEAN.

    «Tout porte à croire que lord de ce sommet, la confrontation entre la Chine et les États-Unis pour l'influence dans la région puisse atteindre un niveau plus élevé», a dit M. Mossiakov.

    Et d'expliquer que la Chine se rendait parfaitement compte de la volonté des Américains de faire des pays de l'ASEAN leurs alliés, sinon des marionnettes.

    «Aussi, la Chine fait-elle des démarches préventives pour montrer sa pleine disposition à l'élargissement des sphères de coopération, ainsi qu'à la résolution des litiges. Aujourd'hui, quand le conflit en mer de Chine méridionale s'est affaibli, les parties recherchent des compromis», a relevé M.Mossiakov.

    Et de rappeler que la Chine et l'ASEAN avaient récemment paraphé un accord sur un code de conduite en mer de Chine méridionale.

    Lire aussi:

    Le Président des Philippines appelle à éviter une guerre en mer de Chine méridionale
    La flotte US du Pacifique prête à réaliser une frappe nucléaire contre la Chine
    Les dirigeants en habits traditionnels lors des sommets de l’ASEAN
    Tags:
    concurrence, influence, coopération, contrebande, trafic de drogue, sauvetage, exercices conjoints, Sputnik, Association des nations de l'Asie du Sud-Est (ASEAN), Dmitri Mossiakov, Shen Shishun, océan Pacifique, Mer de Chine méridionale, Brunei, Laos, Myanmar, Cambodge, Philippines, Thaïlande, Washington, États-Unis, Pékin, Chine
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik