International
URL courte
0 100
S'abonner

Les autorités de Bagdad envisagent de prendre en charge les salaires de 50.000 combattants peshmergas, indiquent des députés irakiens contactés par Sputnik. Leur nombre total s'élève à 400.000, selon certaines estimations.

Les autorités irakiennes s'engagent à payer les salaires à un certain nombre de combattants peshmergas qui ne devrait pas dépasser 50.000 hommes, a déclaré à Sputnik Ahmed Hamah, député irakien de l'Alliance kurde et membre de la commission parlementaire des finances.

«Le gouvernement fédéral a à plusieurs reprises promis de prendre en charge les salaires de 45.000 à 50.000 combattants peshmergas. Cela nécessitera de 37 à 40 milliards de dinars chaque mois», a fait savoir le député.

Il a souligné que les effectifs des forces peshmergas du Kurdistan irakien comptaient officiellement 266.000 combattants, alors que selon des données non officielles ce nombre s'élevait à 400.000.

Pour sa part, un autre membre de la commission des finances Abdel Kadir Muhammed (Alliance kurde) a indiqué à Sputnik que 12,67% du budget fédéral programmé pour l'année 2018 était destinés aux forces terrestres auxquelles appartiennent les unités peshmergas.

Mi-octobre, suite à la tenue du référendum sur l'indépendance du Kurdistan irakien, les forces fédérales ont rétabli leur contrôle sur la province de Kirkouk. Les peshmergas positionnés dans la région s'y sont retirés en vertu d'un accord entre certains de leurs dirigeants avec Bagdad.

Lire aussi:

«Chut, taisez-vous!»: Didier Raoult s’en prend à une journaliste de BFM TV
Les «loups soldats» de la Chine révolutionnent la diplomatie chinoise
Traitée d’«Arabe de service», la policière syndicaliste Linda Kebbab porte plainte contre le «journaliste» Taha Bouhafs
Tags:
armée, salaire, peshmergas, Alliance du Kurdistan, Ahmed Hamah, Abdel Kadir Muhammed, Kirkouk, Kurdistan irakien, Irak
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook