International
URL courte
4812
S'abonner

La Turquie planifie l’élaboration conjointe de systèmes de lutte antiaérienne avec la France et l’Italie pour favoriser la création d’une structure nationale, a confirmé le ministre turc de la Défense nationale évoquant l’information sur la coopération de ces trois pays.

Ankara entend élaborer des systèmes de lutte antiaérienne en coopération avec la France et l'Italie, a confirmé le ministre turc de la Défense nationale, Nurettin Canikli, parlant de la signature de l'accord sur la coopération des trois pays dans le domaine de la lutte antiaérienne.

«Parallèlement aux S-400 [russes, ndlr], nous planifions l'élaboration conjointe de complexes de missiles SAMP-T. Ainsi, nous répondrons mieux aux lacunes dans ce domaine. Ce projet contribuera beaucoup à la création du système national de lutte antiaérienne», a déclaré M.Canikli lors d'une conférence de presse à Bruxelles.

Auparavant, une déclaration d'intention dans le domaine de la lutte antiaérienne avait été signée dans le cadre de la rencontre des ministres de la Défense de l'Otan à Bruxelles. L'accord prévoit la fabrication conjointe et des livraisons du système de lutte antiaérienne de nouvelle génération SAMP-T du consortium Eurosam à la Turquie.

Le 12 septembre, le Président turc, Recep Tayyip Erdogan a déclaré qu'Ankara avait signé avec la Russie un accord portant sur l'achat de quatre batteries de S-400 pour un montant compris entre 2 milliards et 2,5 milliards d'euros. Selon les autorités turques, les livraisons devraient avoir lieu dans un délai de deux ans.

Lire aussi:

Seul et en civil, un gendarme met en déroute une vingtaine d’individus qui tabassent un jeune
Un policier roué de coups à Paris lors de la manifestation contre la loi Sécurité globale – vidéos
Le mystérieux «monolithe de métal» en plein désert américain a disparu
Un cambrioleur s'introduit dans une maison en pleine nuit, il est neutralisé par un père de famille
Tags:
armements, coopération, accord, missiles air-sol, SAMP-T, S-400, OTAN, Eurosam, Recep Tayyip Erdogan, Russie, Bruxelles, Rome, Paris, France, Italie, Turquie, Ankara
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook