International
URL courte
4261
S'abonner

L’attaque en cours aux États-Unis contre les médias russes est une attaque contre la liberté d’expression, la Russie est déçue, selon Vladimir Poutine.

L'attaque en cours aux États-Unis contre les médias russes est une attaque contre la liberté d'expression, la Russie est déçue, a déclaré Vladimir Poutine devant les journalistes, à l'issue du sommet de l'APEC au Vietnam.

Le Président russe a promis une réponse symétrique à ces attaques.

Il est possible de contester les informations ou les points de vue retransmis par les médias mais pas en les fermant ou en créant des conditions rendant impossible leur activité professionnelle, a ajouté le Président.

Cependant, les médias russes ont pratiquement été fermés aux États-Unis, qui se veulent la «lumière de la démocratie», a-t-il regretté.

M. Poutine a une nouvelle fois souligné qu'il n'existait «aucune preuve d'ingérence des médias russes dans le déroulement de la campagne électorale [aux États-Unis]» et qu'il ne pouvait pas y en avoir. La dernière enquête réalisée au Congrès américain a montré que la part de la publicité des médias russes avait été minimale et que leur influence sur l'audience était loin d'être comparable à celle des médias américains, a-t-il rappelé.

Lire aussi:

Les chiens d’Abidjan frappés par une épidémie mortelle
«Les gens ne veulent pas travailler»: au Canada, l’aide d’urgence, trappe à l’emploi?
Marine Le Pen réagit aux propos du Président algérien réclamant des excuses pour la colonisation
Pourquoi l’Iran ne réagit-il pas face aux attaques attribuées à Israël?
Tags:
liberté d'expression, Vladimir Poutine, États-Unis, Russie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook