International
URL courte
5181
S'abonner

Vladimir Poutine a promis de réagir à l’attaque dont les médias russes sont la cible aux États-Unis, pays qui s’est toujours qualifié de pays démocratique numéro un.

Les États-Unis, qui portent atteinte à la liberté d’expression en fermant de fait les médias russes sur leur territoire, devraient s’attendre à une réaction symétrique de la Russie, a déclaré samedi le Président russe Vladimir Poutine.

«L’attaque contre nos médis est sans doute une attaque contre la liberté d’expression. Nous sommes déçus […]. Nous formulerons sûrement une réponse et elle sera symétrique», a indiqué M.Poutine lors d’une conférence de presse donnée à l’issue du sommet de l’Organisation de coopération économique Asie-Pacifique (APEC) à Da Nang, au Vietnam.

Le Président a rappelé que les médias informaient et exprimaient leur point de vue.

«On peut contester leur position, sans toutefois les fermer et sans les mettre dans les conditions rendant impossible leur fonctionnement professionnel. On peut notamment faire parvenir son point de vue au public. Mais dans cette situation, on a préféré la fermeture. Notre réponse sera symétrique», a-t-il ajouté.

Le département américain de la Justice a récemment exigé que le prestataire de services de la chaîne RT America aux États-Unis s'enregistre avant le 13 novembre en tant qu'agent étranger. Ces derniers temps, les États-Unis tentent de compliquer au maximum le travail de RT, obligeant la direction de la chaîne à s'enregistrer en tant qu'agent étranger et menaçant de procéder à des arrestations de journalistes de RT et de bloquer les comptes de la chaîne. 

Dans son projet de budget de défense pour 2018, le Sénat américain a proposé d'interdire la possibilité pour les diffuseurs d'inclure dans leurs réseaux du «contenu vidéo d'État russe». 

«Ceux qui le font aux États-Unis, se sont toujours vantés d’être les démocrates numéro un au monde. Mais la démocratie n’existe pas sans la liberté d’expression», a noté le Président Poutine.

Lire aussi:

L’explosion sur le site nucléaire iranien a été organisée par Israël, affirment le renseignement US et l’Iran
Drogues, prostitution, politique: l’ordinateur de Hunter Biden, une boîte de Pandore?
En misant sur la seule vaccination, la France s'expose à plusieurs risques, selon un épidémiologiste
«Danger pour la France», «guerre d’influence»: Jordan Bardella dézingue la Turquie d’Erdogan
Tags:
réponse, liberté d'expression, chaîne de télévision russe RT, Vladimir Poutine, Da Nang, États-Unis, Russie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook