Ecoutez Radio Sputnik
    Le robot de combat russe Nerekhta

    «L’ours gagne en force»: les lecteurs occidentaux en émoi devant un robot de combat russe

    © Photo. Russian Foundation for Advanced Research Projects in the Defense Industry
    International
    URL courte
    16921
    S'abonner

    «Parfait… Maintenant, les États-Unis vont commencer à dépenser des milliards pour suivre la course des armes robotiques»: de nombreux journaux occidentaux ont publié des articles sur le robot de combat russe Nerekhta, dont les capacités ont surpris les lecteurs.

    Plusieurs journaux occidentaux, dont le portail américain Defense One et le tabloïd britannique Daily Mail, ont publié des articles concernant le robot de combat russe Nerekhta, qui a passé avec succès les tests sur les polygones du ministère de la Défense. Les avantages et les faiblesses de la machine sont devenus une question chaude dans la section des commentaires de ces journaux.

    Nombreux sont ceux qui ont souligné les avantages des nouveaux véhicules de combat.

    «Sans équipage, ces chars n'auront pas besoin d'armures lourdes. On peut les concevoir plus petits et plus légers, ils seront plus difficilement la cible d'une frappe. Le prix diminuera, les voitures deviendront populaires et la Russie commencera à les vendre à n'importe qui. Nos chars auront du mal à faire face à ça. Très dérangeant», écrit l'utilisateur stderr.

    «Bien joué de les avoir conçus sans pilote, nous savons tous comment les Russes conduisent», a ironisé Hal Wolkowski.

    De nombreux commentateurs parlent des capacités militaires américaines.

    «Parfait… Maintenant, les États-Unis vont commencer à dépenser des milliards pour suivre la course des armes robotiques», déclare l'utilisateur sous le pseudo césar.

    «Alors que les États-Unis discutent de questions éthiques, les Russes avancent rapidement et obtiennent la supériorité technologique dans la technologie militaire. Si cela continue, il n'y aura plus de place pour la discussion — il n'y aura que des robots russes!», indique Marc King.

    «L'Oncle Sam est complètement fou, embauche des travestis dans l'armée, tandis que l'ours russe gagne en force», a écrit Bill Smith.

    Le ministère russe de la Défense envisage de mettre en service le premier robot de combat, à savoir le drone polyvalent Nerekhta, capable de jouer le rôle de tireur, d'espion et de transport. Les drones ont été testés l'été dernier dans la région de Moscou, et ont prouvé leur efficacité. Les engins Nerekhta peuvent atteindre une vitesse de 30 km/h, il est protégé par une cuirasse qui le rend invulnérable aux fusils de précision de calibre 7,62 mm. Le rayon d'action du robot, commandé à distance, est d'environ 5 km, mais il est moindre en forêt, en montagne ou en ville.

    Tags:
    journal, réaction, robot Nerekhta, Russie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik