International
URL courte
9124
S'abonner

Les chefs d’États russe et américain ont eu un bref échange en marge du sommet d’APEC samedi, au Vietnam, les services du protocole des deux Présidents n’ayant pu organiser un véritable tête-à-tête. Plaisantant à ce sujet, Vladimir Poutine a promis de les punir pour cela.

Dmitri Peskov, porte-parole du Président russe, a blagué à propos du tête-à-tête avorté entre Vladimir Poutine et Donald Trump: «Bien sûr, il y aura un châtiment», a-t-il promis aux responsables de cet échec.

Première poignée de main entre Poutine et Trump, le 7 juillet 2017
© REUTERS / Steffen Kugler/Courtesy of Bundesregierung
Auparavant, le Président russe a qualifié de réussi l'échange avec son homologue américain en marge du sommet de l'APEC. Il a expliqué qu'un véritable tête-à-tête entre les deux leaders n'avait pas eu lieu à cause de «l'agenda chargé de Donald Trump, [son propre] agenda et à certaines formalités du protocole», que les services des deux Présidents n'ont pas pu régler. «Eh bien… ils seront puni pour cela», a ajouté M. Poutine.

Le Président russe a dit que l'échange avec M. Trump avait été convivial et bienveillant et a proposé d'entamer les négociations sur tout un éventail de sujets concernant les relations entre la Russie et les États-Unis. Selon lui, le Président américain est «un homme bien élevé et d'un contact agréable». M. Poutine a également rappelé qu'ils avaient approuvé un communiqué conjoint sur la lutte contre le terrorisme en Syrie. Le sujet de la crise ukrainienne a été évoqué lors de l'échange, mais sans plus de détails.

Avant le début du sommet de l'APEC à Da Nang, au Vietnam, qui a débuté vendredi, des spéculations circulaient concernant une éventuelle rencontre entre les Présidents russe et américain. Les services du protocole s'étaient démenés pour organiser ce tête-à-tête qui n'a pas pourtant eu lieu.

Lire aussi:

«Conte dit à une Europe morte d'aller se faire foutre», divorce à l'italienne entre Rome et l'UE?
Covid 19: un cardiologue camerounais met en garde contre le traitement du professeur Raoult
Édouard Philippe prolonge le confinement pour deux semaines
L'Italie enregistre son pire bilan de morts en 24 heures depuis le début de l'épidémie
Tags:
rencontre, APEC, Donald Trump, Dmitri Peskov, Vladimir Poutine, Vietnam, États-Unis, Russie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook