Ecoutez Radio Sputnik
    Drapeau iranien

    L'Iran respecte ses engagements nucléaires, selon l’AIEA

    © REUTERS/ Heinz-Peter Bader
    International
    URL courte
    131550

    Alors que Donald Trump a refusé de certifier au Congrès le respect de l’accord nucléaire par Téhéran, l’Agence internationale de l’énergie atomique confirme dans son rapport trimestriel que l’Iran se soumet à ses obligations.

    Dans son rapport trimestriel rendu public ce lundi 13 novembre, l’Agence internationale de l'énergie atomique (AIEA) a déclaré que Téhéran honorait bien ses engagements pris dans le cadre de l’accord nucléaire.

    Ainsi, la République islamique ne détient à des degrés interdits ni n’a constitué de stocks illégaux d'uranium faiblement enrichi ou d'eau lourde, précise l’AFP.

    Cette déclaration intervient près d’un mois après que le Président Donald Trump a refusé de certifier, dans son rapport sur le respect par l’Iran de ses engagements pris dans le cadre du programme nucléaire que les Président américain doit présenter tous les 90 jours, que les actions iraniennes sont conformes à la loi américaine.

    L'accord sur le programme nucléaire iranien a été conclu entre Téhéran et les puissances du groupe P5+1 (États-Unis, Allemagne, France, Grande-Bretagne, Russie et Chine) le 14 juillet 2015, après douze ans de crises diplomatiques et d'âpres négociations.

    Qualifié à l'époque d' «historique», le texte, qui encadre les activités nucléaires iraniennes en contrepartie d'une levée progressive des sanctions frappant la République islamique, est profondément fragilisé depuis la décision par Donald Trump de ne pas certifier au Congrès que Téhéran en respecte les termes.

    Lire aussi:

    Moscou juge impossible le retour aux sanctions contre l’Iran
    Secrétaire général adjoint de l'Onu: Moscou joue un «rôle clé» dans le nucléaire iranien
    L’Iran pourra-t-il enrichir de l’uranium pour fabriquer une bombe atomique?
    Tags:
    programme nucléaire iranien, Agence internationale de l'énergie atomique (AIEA), Donald Trump, Iran, États-Unis
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik