Ecoutez Radio Sputnik
    Carte de la peninsule de Crimée

    Différends géographiques entre le New York Times et Kiev sur le statut de la Crimée

    © Sputnik. Andreï Iglov
    International
    URL courte
    6938231

    Le quotidien américain New York Times a refusé de suivre les demandes des autorités ukrainiennes en apportant des modifications à une carte illustrant l'article consacré au pont de la Crimée et sur laquelle la péninsule est de la même couleur que la Russie

    Les autorités ukrainiennes, qui ne peuvent toujours pas accepter le fait que la Crimée fait partie de la Russie, ont été indignées par une carte qui accompagnait un article du New York Times consacré à la construction du pont de la Crimée. La carte en question représente la péninsule de la même couleur que la Russie avec l'inscription «territoire contesté».

    En dépit des protestations du ministère ukrainien des Affaires étrangères, le New York Times a refusé de changer la couleur de la péninsule en expliquant que toutes les cartes avec des territoires contestés étaient faites selon le même principe.

    «La même méthode pour représenter des territoires contestés est utilisée par le quotidien dans toutes les cartes. Par exemple, pour les hauteurs du Golan [contestées par Israël et la Syrie, ndlr] ou pour le Cachemire [contesté par l'Inde et le Pakistan, ndlr]. La carte ne sera pas modifiée», a indiqué le co-auteur de l'article Ivan Nechepurenko au quotidien russe RBK.

    La Crimée et la ville de Sébastopol sont redevenues russes à l'issue d'un référendum tenu en mars 2014 dans le sillage de la crise politique en Ukraine consécutive au renversement du Président Viktor Ianoukovitch. Lors du scrutin, dont les résultats ne sont pas reconnus par Kiev et ses partenaires occidentaux, plus de 96% des votants se sont prononcés en faveur de la réunification avec la Russie.

    Lire aussi:

    Les sanctions européennes visant la Crimée prolongées d'un an
    Autorités de la Crimée: visite prochaine d’une délégation ukrainienne dans la péninsule
    L’ambassadeur italien donne les raisons de la réunification de la Crimée avec la Russie
    Tags:
    New York Times, Crimée, Ukraine, Russie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik