Ecoutez Radio Sputnik
    Les chars allemands Leopard 2 les plus modernes ne seraient pas en état opérationnel

    Les chars allemands Leopard 2 les plus modernes ne seraient pas en état opérationnel

    © AP Photo / Michael Sohn
    International
    URL courte
    5170

    La majorité des chars Leopard 2 de l’armée allemande ne sont pas aptes au combat, annonce le magazine Focus.

    Le magazine Focus indique que la Bundeswehr possède 244 chars de ce type mais seuls 95 sont aptes au combat. 53 sont en train d'être modernisés et la même quantité est en réparation, la fin de ces dernières n'étant pas connue à cause du manque de pièces détachées.

    Selon le député Wolfgang Hellmich, cette situation est catastrophique.

    L'hebdomadaire Focus ne précise toutefois pas de quelle version il s'agit. Actuellement, l'armée allemande possède plus de 320 blindés des versions A6 et A7. Plus de 100 chars devraient être modernisés. 32 nouveaux seront construits par l'entreprise Krauss-Maffei Wegmann (KMW).

    Le A7 est la version la plus récente du Léopard 2. Il pèse près de 70 tonnes et sa vitesse, pouvant aller jusqu'à 72 km/h, est assurée par un moteur de 1.500 chevaux. En plus, cette variante est mieux protégée contre les mines et les engins explosifs improvisés.

    En ce qui concerne l'électronique, elle est aussi plus avancée dans la version A7. Tous les membres de l'équipage utilisent des caméras thermiques. La détonation programmée des obus du canon de 120 millimètres permet de définir la distance de leur explosion.

    Auparavant, le dernier sous-marin allemand en état opérationnel, le U-35, avait été endommagé au large des côtes norvégiennes.

    Lire aussi:

    «Contenir» la Russie à l’aide de véhicules blindés allemands obsolètes?
    Lourd bilan humain après un accident de bus rempli de supporteurs de rugby dans la Drôme
    Résurrection du Leopard 2, le moyen de dissuader la Russie?
    Tags:
    modifications, armée, véhicules blindés, char, Leopard, Bundeswehr (armée allemande), Allemagne
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik