International
URL courte
12406
S'abonner

L’Otan a des problèmes sérieux avec la logistique et la bureaucratie, faute de solution celles-ci seraient fatales en cas de conflit en Europe, selon le journal allemand Frankfurter Allgemeine Zeitung.

Le problème de logistique de l'Otan en Europe est le talon d'Achille de l'Alliance atlantique, écrit le journal allemand Frankfurter Allgemeine Zeitung.

Selon le commandant de l'armée américaine en Europe Ben Hodges, la libre circulation des troupes en Europe a une grande importance stratégique.

«Nous devons nous déplacer aussi vite ou plus vite que les troupes russes. Ainsi, en cas de situation urgente, les politiques auraient plus d'alternatives par exemple, pour la guerre pour la libération des pays baltes», a déclaré le lieutenant-général.

À l'époque de la guerre froide, l'Otan a effectué des exercices à grande échelle en Europe durant lesquelles des troupes se déplaçaient sur de longues distances. Le commandement de l'Otan connaissait l'infrastructure correspondante au matériel militaire.

Dans les années 90, l'alliance a cessé de collecter ces données. Maintenant personne ne sait rien précisément, constate le journal.

Un autre facteur problématique est la bureaucratie en Europe. Le système de transport militaire de l'Otan doit prévenir dix jours avant son arrivée. De plus, les douanes des pays-membres contrôlent tous les documents.

Bien sûr, en cas de conflit toutes ces procédures et formalités seraient annulées. Toutefois, sans l'infrastructure et la coordination nécessaire, les troupes de l'Otan ne pourraient pas circuler rapidement, prévoit le média.

Auparavant, Ben Hodges avait appelé l'Europe à créer un «espace Schengen militaire» pour une dissuasion plus efficace vis-à-vis de la Russie. Selon lui, le transport international d'armes et d'équipements militaires doit être régulé par des normes spéciales qui permettraient un transfert plus rapide des forces de l'Otan.

Lire aussi:

«Conte dit à une Europe morte d'aller se faire foutre», divorce à l'italienne entre Rome et l'UE?
Covid 19: un cardiologue camerounais met en garde contre le traitement du professeur Raoult
Édouard Philippe prolonge le confinement pour deux semaines
Tags:
logistique, troupes, conflit, alliance, transports, OTAN, Europe
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook